Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Enregistrements de Buisson : la justice ordonne le retrait à la demande de Sarkozy

vendredi 14 mars 2014 à 12:32 Par Julie Guesdon, France Bleu

Vendredi midi, le tribunal de grande instance de Paris a ordonné au site d'information Atlantico le retrait des enregistrements de Patrick Buisson. Cette décision fait suite à la demande de Nicolas Sarkozy de retirer les extraits de réunions entre l'ancien chef d'État et ses conseillers à l'Élysée en 2011. L'ancien conseiller a également été condamné à verser 10.000 euros de dommages et intérêts.

Patrick Buisson
Patrick Buisson © TV5 Monde - - Capture d'écran

La justice a tranché en faveur de Nicolas Sarkozy. Vendredi 14 mars, le tribunal de grande instance de Paris a examiné la demande en urgence de l'ancien chef d'État et de son épouse, Carla Bruni-Sarkozy, qui demandait le retrait des enregistrements réalisés par Patrick Buisson et publiés sur le site d'informations Atlantico. Le site a 24 heures pour retirer les extraits incriminés.

Atlantico retire les enregistrements

L'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy a également été condamné à verser 10.000 euros de dommages et intérêts provisionnels à chacun des deux plaignants. Du côté d'Atlantico, Jean-Sébastein Ferjou, le confondateur du site, a fait savoir qu'il va bien retirer les trois enregistrements de Patrick Buisson mais qu'il envisage aussi de faire appel. Un quatrième enregistrement était aussi concerné mais il avait déjà été retiré du site.

Dans les enregistrements que Patrick Buisson a fourni à la presse, on entendait notamment des réflexions sur les ministres "calamiteux" du mandat Sarkozy, les bonnes grâces d'Alain Juppé aux yeux de l'ex-président ou encore des critiques envers les journalistes.