Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

EPCI - Jean-René Etchegaray : "Aujourd’hui, je ne suis candidat à rien"

mercredi 4 mai 2016 à 11:38 Par France Bleu Pays Basque, France Bleu Pays Basque

Ardent défenseur de l’EPCI unique, le maire de Bayonne était l’invité de France Bleu Pays Basque ce mercredi matin. Alors que le principe de cette super-agglomération du Pays basque a été acté dans la nuit, Jean-René Etchegaray refuse d’officialiser sa candidature à sa tête.

Jean-René Etchegary
Jean-René Etchegary © Radio France

Le Pays Basque a dit oui au principe de l’EPCI unique. Avec les votes favorables de cinq conseils municipaux ce mardi soir, 80 communes sur 158 se sont prononcées pour. C’est la moitié des communes du Pays basque plus une, qui représentent plus de 50% de la population. Les deux conditions posées par le préfet pour valider cet établissement public de coopération intercommunale sont donc remplies.

Le maire de Bayonne s’en réjouit, tout en regrettant de ne pas avoir pu aller plus loin. "L’EPCI a quand même l’inconvénient de ne pas donner une véritable puissance qu’aurait pu donner une collectivité territoriale spécifique, que la constitution autorise mais que le gouvernement en place nous a refusé depuis le mois de novembre 2013."

Appel à l'apaisement

Au lendemain du point de basculement et alors que les conseils municipaux continuent de voter jusqu’à fin mai, Jean-René Etchegaray appelle à l’apaisement : "Il n’y aura pas des gagnants et des perdants. Dans cette affaire, il va falloir construire et même parfois même reconstruire. C’est la raison pour laquelle j’appelle à un certain apaisement de part et d’autres."

Je ne suis pas dans cette disposition d'esprit aujourd'hui. Je suis dans la construction. — Jean-René Etchegaray, maire de Bayonne

Quand à sa candidature à la tête cette nouvelle structure, le maire de Bayonne la réfute, pour le moment : "Aujourd’hui, je ne suis candidat à rien. Aujourd’hui, je suis l’un de ceux – et il y en a beaucoup - qui travaillent à la construction de cette merveilleuse institution qu’on appelle de nos vœux depuis fort longtemps. Je ne suis pas dans cette disposition d’esprit aujourd’hui. Je suis dans la construction, et nullement autre chose."

Ce mercredi matin, au micro de France Bleu Pays Basque, Jean-René Etchegaray appelle de ses vœux une élection au suffrage universel direct du futur président de cette structure.

Réécoutez l'intégralité de l'interview de Jean-Claude Etchegaray