Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Épidémie de coronavirus : Loïc Prud'homme demande l'état de catastrophe naturelle

-
Par , France Bleu Gironde

Le député girondin La France Insoumise fait partie de ceux qui ont interpellé le gouvernement ce mardi lors des questions écrites. Il estime que la pandémie actuelle rentre totalement dans la définition des catastrophes naturelles couvertes par les assurances.

Loic Prud'homme demande l'état de catastrophe naturelle
Loic Prud'homme demande l'état de catastrophe naturelle © Maxppp - maxppp

France Bleu Gironde : Sur quels critères estimez-vous que la pandémie de Coronavirus peut rentrer dans la liste des catastrophes naturelles?

Loïc Prud'homme : Et bien, on sait que cette pandémie est partie d'animaux sauvages, qui étaient porteurs de ce virus et qui l'ont transmis à l'homme, donc on ne peut pas dire que cette catastrophe est d'une autre origine que naturelle...  Récemment on a connu une catastrophe industrielle à Lubrizol, celle-ci est bien naturelle au sens de catastrophe écologique.

Que permettrait cette reconnaissance?

Cela ouvrirait les droits des assurés auprès des compagnies afin de faire valoir  leurs pertes d'exploitation, qui sont couvertes en cas de catastrophe naturelle. L'enjeu est colossal car on sait qu'aujourd'hui de nombreux artisans, des TPE ou des professions libérales sont très impactés et ce classement leur permettrait cette indemnisation.

Mais l'Etat s'est déjà engagé à les aider avec toute une série de mesures ?

Oui mais clairement ce plan n'est pas à la hauteur... Et en plus, il pèse sur nous autres les contribuables ! Là, il y a des contrats qui sont souscrits pour cela, l'assurance en France c'est 270 milliards de chiffre d'affaire, les assureurs doivent faire face à leurs engagements. Je voudrais rappeler en plus que ces compagnies versent des dividendes et que le gouvernement semble les protéger en ne les sollicitant pas.

Cette liste des catastrophes naturelles s'allonge inexorablement et un jour, les assureurs ne pourront plus y faire face ?

Il faut d'abord savoir que toutes les compagnies d'assurance sont elles-mêmes réassurées pour les montants importants qu'elles sont amenées à indemniser. Et bien sur que les catastrophes naturelles malheureusement vont se multiplier. Les assureurs vont donc devoir se reposer les bonnes questions. Une chose est sûre, ils ne doivent pas s'affranchir de leurs responsabilités.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu