Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Eric Ciotti tacle Christian Estrosi sur sa politique fiscale

vendredi 6 avril 2018 à 21:17 Par Marion Chantreau et Pauline Renoir, France Bleu Azur

Eric Ciotti a réuni ce vendredi soir plusieurs centaines de personnes pour "dire non à la dérive fiscale" nationale mais aussi locale, à l'hôtel Aston de Nice. Une réunion à laquelle ont participé des experts au sujet des hausses d'impôts.

Eric Ciotti lors d'une réunion politique à l'hôtel Aston à Nice pour dire "non à la dérive fiscale"
Eric Ciotti lors d'une réunion politique à l'hôtel Aston à Nice pour dire "non à la dérive fiscale" - Capture d'écran twitter

Nice, France

Plus de 300 personnes ont assisté vendredi soir à la réunion publique du député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti à l'hôtel Aston à Nice. Une réunion pour dénoncer les dérives fiscales de la métropole de Nice. Une taxe sur le foncier bâti de 6,4% a été votée jeudi par les élus du conseil métropolitain. Eric Ciotti a dénoncé une "trahison" à l'égard des administrés. Selon lui, les dépenses de Christian Estrosi sont "excessives" et "irresponsables".

Une réunion politique qui ressemblait clairement à un meeting de campagne en vue des municipales de 2020, avec cette phrase à l'adresse de ses sympathisants : "vous voulez dire votre ras le bol, utilisez votre bulletin de vote, une élection c'est toujours une heure de vérité"

Eric Ciotti s'en est également pris à Emmanuel Macron qu'il accuse d'avoir instauré huit nouveaux impôts et taxes depuis son élection en mai 2017. 

Eric Ciotti a rappelé que la "gestion publique relève du bon sens, lorsqu'il y a moins de recettes, on doit avoir moins de dépenses. Il suffit que les contribuables soient considérés, de toutes parts, comme des vaches à lait destinées à éponger les dettes des élus."

Le député Les Républicains a pris la défense des retraités "pris pour cible chaque jour dans ma circonscription. Ce sont des gens qui se sont levés chaque matin durant une vie pour aller travailler. S'en prendre aussi violemment à leur pouvoir d'achat est une honte !" Il a aussi soutenu les propriétaires, les professionnels de l'immobilier qu'il avait convié ne voient pas d'un bon œil cette taxe sur le foncier bâti. 

Les proches de Christian Estrosi contre-attaquent sur Twitter 

L'adjoint au maire de Nice, Pierre Paul Léonelli, rappelle qu'Eric Ciotti a lui aussi augmenté les impôts, quand il était président du conseil départemental des Alpes-Maritimes. 

Même chose de la part d'Anthony Borré, directeur de cabinet du maire de Nice 

Franck Martin, conseiller départemental des Alpes-Maritimes et conseiller municipal à Nice, dit regretter cette bataille autour de la politique fiscale à droite.