Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement, masques, rôles des mairies : Éric Piolle fait des propositions à Emmanuel Macron

-
Par , France Bleu Isère

Éric Piolle, maire EELV de Grenoble, a participé,jeudi matin à une visio-conférence avec le président de la République pour évoquer la crise du coronavirus. Il y avait les maires de Paris, Lyon, Marseille, Nice, Cannes, Roubaix, Mulhouse, Pau, mais aussi des maires ruraux.

Éric Piolle, maire de Grenoble
Éric Piolle, maire de Grenoble © Radio France - France Bleu Isère

Emmanuel Macron voulait les entendre sur la préparation du déconfinement. Éric Piolle est satisfait de cette rencontre avec le Président à qui il a pu passer un message. Voici le verbatim de l'interview que le maire de Grenoble a accordé à France Bleu Isère.

Les masques ?

"Le Président de la République a dit que l'État se mettrait en situation d'en fournir, mais _on n'en sait pas beaucoup plus. Le réseau de distribution reste à élaborer dansun couple maire-préfet_. J'ai proposé au président d'utiliser le réseau de distribution des pastilles d'iode qui serait utilisé en cas d'accident nucléaire"."On est dans une situation de grande tension. Nous avons demandé un pilotage stratégique par l'État, de manière à repartir la ressource au mieux sur l'ensemble du territoire. Ça n'a pas été fait pour l'instant. Du coup, chacun passe des commandes et on ne sait pas dans quel ordre ça va arriver. Tout ça va se décanter dans les prochaines semaines". 

Les écoles ?

"Le gouvernement va produire un cahier des charges générique dans le courant de la semaine prochaine, à partir duquel on pourra avoir des adaptations locales. C'est ça qui est important pour nous. C'est évident que ça ne va pas fonctionner pareil dans une grande ville comme Grenoble avec 13.000 enfants, avec 77 écoles et dans un village. On a tous souligné le lien entre écoles et transports. Il faut donc que les enfants de ceux qui travaillent dans les transports puissent être accueillis à l'école (comme les enfants d'enseignants et du personnel soignant). Il y a un lien très fort entre école et transports, entre alimentation et école également". Éric Piolle sera en réunion samedi avec le ministre de l'éducation nationale et l'association des maires des grandes villes.

A-t-il été entendu par le Président de la  République ?

"Nous avions demandé plusieurs fois à être reçus, à travers nos associations d'élus, et notamment France Urbaine, l'association des maires des grandes villes. Nous voulons plus de coopération entre le gouvernement et les élus du territoire, à la fois pour piloter la crise et notamment les masques et les tests qui est un des sujets abordés, et aussi pour parler du déconfinement et de la question de l'école qui préoccupent évidemment tout le monde. Et de la sortie progressive de confinement à partir du 11 mai. Et on peut s'attendre à des répliques puisque les scientifiques nous le disent, il va y avoir entre 1 et 6% des français qui auront été en contact avec le virus. Finalement la situation n'a pas tellement changé par rapport à la mi-mars. On a protégé nos populations en évitant de saturer le dispositif hospitalier".

Un maire a posé la question du deuxième tour des élections municipales. Réponse du Président : "Attendons le 23 mai et l'expertise du collège scientifique. Il y a d'autres priorités avant".
 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess