Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Éric Piolle après l'agression d'un collaborateur vendredi à Grenoble : "Le débat politique plonge dans le caniveau"

-
Par , France Bleu Isère

Éric Piolle, le maire écologiste de Grenoble, dénonce le "bashing permanent" et les rumeurs qui conduisent à des violences contre les personnes après l'agression d'un salarié du groupe municipal vendredi soir devant son domicile. "Piolle va morfler" auraient lancé les agresseurs.

Eric Piolle, maire écologiste de Grenoble
Eric Piolle, maire écologiste de Grenoble © Maxppp -

Grenoble, France

Un salarié du groupe majoritaire de la Ville de Grenoble a porté plainte samedi soir après l'agression qu'il a subie en rentrant chez lui vendredi soir dans le quartier Bouchayet-Viallet. Les agresseurs l'attendaient devant son domicile. L'un est resté au volant d'une voiture, l'autre l'a poussé violemment dans le dos en  lançant "Piolle, c'est fini. Il va morfler".

Le collaborateur du maire est tombé sur un poteau metallique.  Il a été hospitalisé pour des blessures estimées à un jour d'ITT (incapacité totale de travail). Ce lundi, encore très choqué psychologiquement, l'homme est toujours en arrêt de travail avec, encore,  des douleurs au thorax. Le maire écologiste de Grenoble a aussitôt réagi sur Twitter à cette agression :

"Ce qui est inquiétant",  s'alarme Éric Piolle, "c'est quand le débat politique plonge dans le caniveau comme il le fait en ce moment. Quand il y a un bashing permanent, des rumeurs permanentes, cette violence commence toujours par des mots et finit par des actes contre les personnes, avec un message politique très clair où je suis cité. "

"La haine n'a pas sa place dans le débat public à Grenoble" - Éric Piolle

Le maire écologiste de Grenoble a reçu de nombreux soutiens et des messages pour dénoncer cette agression "inacceptable".  "Cette haine n'a pas sa place à Grenoble dans le débat public", dénonce Éric Piolle qui ajoute "Je continuerai à faire vivre un débat public "magnifique".