Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Eric Piolle : "on va construire de nouvelles écoles à Grenoble

lundi 31 août 2015 à 12:44 Par Nicolas Crozel, France Bleu Isère

En cette veille de rentrée scolaire, le maire de Grenoble était l'invité de France Bleu Isère Matin. Il a notamment annoncé sa volonté de lancer un vaste plan pour agrandir et moderniser les écoles existantes et construire de nouveaux établissements.

Éric Piolle, le maire de Grenoble.
Éric Piolle, le maire de Grenoble. © Denis Souilla - Radio France

 

Après l'abandon, l'ambition"

Eric Piolle faisait sa rentrée sur France Bleu Isère ce lundi matin. A la veille de la rentrée scolaire, le maire EELV de Grenoble a promis la création de nouvelles écoles à Grenoble pour faire face à l'accroissement de la population. "Après l'abandon, il faut de l'ambition"  pointe Eric Piolle critiquant ainsi la politique menée par ses prédecesseurs.

Eric Piolle sur FBI partie 1

"une clarification"

Interrogé sur les soubresauts d'Europe-Ecologie-Les-Verts, Eric Piolle s'est félicité du départ de François de Rugy et de Jean-Vincent Placé, "une clarification" car ils ne voient la politique que par le prisme du duel gauche-droite et du bi-partisme.

Eric Piolle sur FBI partie 2

Eric Piolle a toutefois appelé de ses voeux une réconciliation de la gauche dans l'entre-deux-tours des régionales, à l'image de ce qu'il avait proposé et qui ne s'est pas fait à Grenoble dans l'entre-deux-tours des municipales. Eric Piolle rappelle qu'l avait tendu la main aux socialistes qui ne l'ont pas saisie.