Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Erwan Lecœur, spécialiste de l'extrême droite : "Marine Le Pen a réussi la transformation du Front national"

-
Par , France Bleu Isère
Grenoble, France

Le sociologue et politologue Erwan Lecœur, spécialiste du Front national, estime que la présence du parti frontiste au second tour de l'élection présidentielle, pour la deuxième fois dans l'histoire de la Ve République, achève "un changement de cycle politique entamé le 21 avril 2002".

Marine Le Pen en meeting à Metz le samedi 18 mars 2017
Marine Le Pen en meeting à Metz le samedi 18 mars 2017 © Maxppp - Nicolas Kovarik

En se hissant au second tour de l'élection présidentielle, Marine Le Pen a signé "la fin d'un cycle entamé le 21 avril 2002" selon Erwan Lecœur, spécialiste du Front national, invité de France Bleu Isère vendredi matin. L'auteur de Un Néo-populisme à la française. Trente ans de Front National paru en 2003, la fille de Jean-Marie le Pen a réussi le pari de "banaliser le FN". "Marine le Pen est à la tête d'une "force politique capable d'être au second tour d'une présidentielle, [...] En cela, elle a réussi".

"Marine Le Pen a été la première à se déclarer anti-système"
— Erwan Lecoeur, sociologue

Le sociologue et politologue estime que Marine Le Pen profite également du "phénomène de l'anti-système" qui a dominé la campagne. "Avec le désaveux croissant des citoyens envers les politiques, Marine Le Pen récolte les fruits de la ligne politique qu'elle tient depuis qu'elle a repris le Front national". Selon Erwan Lecœur, Marine Le Pen et son père avant elle, ont été les premiers à se déclarer "anti-système" et en cela, Le FN avait "quelques coudées d'avance" sur les autres tels "Emmanuel Macron, François Fillon" qui ont essayé, eux aussi, de se déclarer contre le "système" lors de cette campagne.

"Elle a besoin de son père"
— Erwan Lecoeur, sociologue

Erwan Lecœur estime aussi que Marine Le Pen a besoin de son père pour espérer accéder à l’Élysée. "Elle doit faire des compromis. Elle est prête à revenir sur les clivages ethniques, sociales, raciales. Elle évoque Jaurès dans ses discours [...] Le principal clivage qu'elle essaie de poser, c'est les patriotes contre les mondialistes." Jean-Marie Le Pen a promis qu'il prendrait la parole 1er mai. Le sociologue estime que ce discours "peut faire peur à une partie de ce nouvel électorat" du Front national. Mais la présence du dirigeant historique du Front National doit permettre à sa fille de "coaliser cette famille politique jusqu'au bout" pour espérer l'emporter le 7 mai prochain.

Les risques de "l'accident électoral"

"Beaucoup se demande si ça vaut encore le coup de voter au second tour. C'est la chance de Marine Le Pen" a insisté Erwan Lecœur qui a mis en garde : "Il y a toujours des chances de victoire tant que le match n'est pas joué. D'abord parce qu'il peut y avoir un accident électoral comme avec Lionel Jospin en 2002". Le sociologue a également évoqué la campagne d'Emmanuel macron qui "a du mal à rallier tous ces abstentionnistes potentiels" pour faire "barrage" à Marine Le Pen. Les sondages créditent Emmanuel Macron d'une victoire au second tour avec 60% des voix. Ce qui est une situation "totalement différente. En 2002, on était à 80-20".

Erwan Lecoeur sur France Bleu Isère

Choix de la station

À venir dansDanssecondess