Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Erwann Binet, député PS de Vienne : "Chaque jour qui passe me rapproche d'un vote Emmanuel Macron"

vendredi 31 mars 2017 à 10:35 Par Nicolas Joly, France Bleu Isère

De retour d'un voyage en Asie du Sud-Est aux côtés de François Hollande, Erwann Binet était l'invité de France Bleu Isère ce vendredi matin. Le député socialiste de Vienne, également conseiller départemental, a admis qu'il trouvait en Emmanuel Macron un candidat plus en phase avec ses positions.

Erwann Binet, député PS de Vienne et conseiller départemental
Erwann Binet, député PS de Vienne et conseiller départemental © Maxppp -

Grenoble, France

"Je cherche dans un président de la République quelqu'un qui rassemble, qui propose une France ouverte et non pas repliée sur elle-même",explique Erwann Binet, député PS de Vienne, pour justifier son intérêt pour la candidature d'Emmanuel Macron. Lui qui refusait de faire campagne pour Benoît Hamon, affirme à présent trouver en Emmanuel Macron un candidat de plus en plus crédible pour rassembler les Français.

Cette position ne l'empêche pas de fustiger Manuel Valls, qui a affirmé il y a quelques jours qu'il voterait pour le candidat d'"En Marche !". Pour Erwann Binet, l'attitude de l'ancien Premier ministre est digne d'un "parjure". Il met en cause l'engagement pris par Manuel Valls de soutenir le vainqueur de la primaire quel qu'il soit, lorsqu'il était lui-même candidat face à Benoît Hamon. Pour le député de Vienne, "Il y a une question de parole en politique". "Je ne vois pas où est la sincérité de Manuel Valls", déclare-t-il. Il affirme néanmoins ne pas être "partisan de l'exclusion" pour les membres du Parti socialiste qui choisissent de soutenir Emmanuel Macron.

De retour de voyage en Asie du Sud-Est en compagnie de François Hollande, Erwann Binet a également eu quelques mots au sujet du président de la République, dont la fin de mandat arrive à grands pas. "Il est le même que celui que j'ai connu avant 2012, soucieux de mettre la France en avant", déclare le député de Vienne avant d'ajouter que "Ce qui le préoccupe le plus c'est la montée du nationalisme et du populisme en Europe." Et à ceux qui tiennent François Hollande pour responsable de la situation difficile du Parti socialiste, secoué par les divisions, Erwann Binet rétorque que selon lui, "François Hollande n'est pas responsable de l'état du PS, car ce n'est pas lui le premier secrétaire."

Erwann Binet député PS Isère : "Aujourd'hui je ne peux pas distribuer les tracts de Benoit Hamon"