Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Etat d'urgence et perquisitions en Dordogne : "ça rappelle un peu 39 !"

-
Par , France Bleu Périgord

La section de Périgueux de la Ligue des Droits de l'Homme a écrit au préfet de la Dordogne. Elle s'inquiète des restrictions de liberté qui touchent les Français pendant l'état d'urgence.

Rassemblement à Paris le 26 novembre contre l'interdiction de manifester.
Rassemblement à Paris le 26 novembre contre l'interdiction de manifester. © Maxppp - IP3 PRESS/MAXPPP

La section de Périgueux de la Ligue des droits de l'Homme tape du poing sur la table. La mise en place de l'état d'urgence a poussé le préfet de Dordogne à interdire plusieurs manifestations. La marche pour le climat organisée samedi matin à Périgueux n'aura pas lieu. A la place Europe Ecologie les Verts appelle à réaliser une chaîne humaine devant le palais de justice de Périgueux à 10h. "Nous condamnons cette interdiction alors que les marchés, les manifestations sportives ou les regroupements à titre commercial sont maintenus," déclare Franck Merlin-Anglade, président de la section LDH de Périgueux.

La Ligue s'inquiète aussi des nombreuses perquisitions menées dans le département au titre de l'état d'urgence et demande à Christophe Bay de mettre fin à des décisions "qui restreignent les libertés individuelles et publiques." De nombreuses perquisitions auraient ainsi été menées dans des milieux qui n'ont rien à voir avec le terrorisme. "Il y a eu des perquisitions dans le milieu anarchiste ou écologiste. On a le sentiment de revenir à une situation qu'on a connu en 39 !", assure Véronique Merlin-Anglade, trésorière de la LDH de Périgueux. 

Véronique Merlin-Anglade critique la position du préfet de Dordogne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess