Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Etretat : le maire écolo qui refuse l'étiquette verte

Le nouveau maire d'Etretat est un écolo qui refuse l'étiquette verte. Elu depuis quelques mois, il a déjà engagé des dossiers pour protéger davantage la nature qui a fait la renommée de sa commune mais aussi pour que les habitants vivent plus en harmonie avec les milliers de touristes.

André Baillard, le nouveau maire d'Etretat, est un amoureux de son "village" dont il connaît l'Histoire parfaitement
André Baillard, le nouveau maire d'Etretat, est un amoureux de son "village" dont il connaît l'Histoire parfaitement © Radio France - Amélie Bonté

Il vient de vivre sa première saison touristique à la tête d'une station balnéaire. André Baillard est le nouveau maire d'Etretat, élu en juin et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il détonne par rapport à l'ancienne équipe municipale. Avec son franc-parler et son intention de rendre Etretat aux habitants face à la masse de touristes qui débarquent chaque été, André Baillard est un vrai défenseur du "village" et de sa nature qui a fait sa renommée.

Un maire écolo qui refuse l'étiquette verte

Sur les murs de son bureau : une grande carte satellite de la commune, des peintures représentant les falaises et une affiche "opération zéro mégots à Etretat". Alors écolo ce nouveau maire ? 

ECOUTEZ Le portrait d'André Baillard par Amélie Bonté

Au sens politique du terme, je ne suis pas écologiste mais au sens protection de la nature oui je suis écologiste"

En bon maire d'une commune du littoral, il porte une chemise légère agrémentée d'un gilet sans manche en polaire. André Baillard a 72 ans, il est bavard, passionné par son village dont il connaît parfaitement l'histoire. Avec sa démarche et son sourire, certains le prennent pour "un gentil" comme il dit mais l'ancien militaire sait se faire entendre comme à propos de la station d'épuration installée non loin :

Pour moi c'est un danger, un risque d'épidémie pour les Etretatais"

Et d'ajouter que "Fukushima n'était pas dangereux avant le tsunami"...

Pour lui, l'écologie, c'est avant tout de l'intelligence. Il veut notamment changer les habitudes des restaurateurs en matière de tri des déchets et recycler les coques des fruits de mer que l'on mange en nombre dans la station balnéaire. Pourquoi ne pas faire des dalles avec les coques es huîtres et des moules ?

Puisqu'on peut le faire ailleurs, on peut le faire à Etretat."

A 72 ans, André Baillard devient maire pour la première fois
A 72 ans, André Baillard devient maire pour la première fois © Radio France - Amélie Bonté

Evidemment pas seul, le nouveau maire compte bien sur la communauté urbaine du Havre Seine métropole pour faire avancer les dossiers mais parfois taper du poing sur la table fonctionne aussi, comme avec les paquebots de la compagnie Ponant. Tout l'été, ils se sont approchés un peu trop des falaises au goût d'André Baillard :

En s'arrêtant le bateau jette son ancre qui tombe sur le fond marin et ça l'esquinte !"

Au delà du bon sens écologique, son ambition est de trouver un meilleur équilibre entre ses administrés et les milliers de touristes qui débarquent aux beaux jours.

ECOUTEZ André Baillard ambitionne de faire revenir des habitants à Etretat et notamment des jeunes couples

Choix de la station

À venir dansDanssecondess