Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 78 départements en vigilance orange
Politique

Européennes 2019 - Jean-Luc Mélenchon en meeting à Limoges : "Le 26 mai, donnez de la force aux insoumis"

-
Par , France Bleu Limousin

Jean-Luc Mélenchon était à Limoges ce jeudi soir pour animer une réunion publique dans le cadre de la campagne pour les élections européennes. Le chef de file de la France insoumise a défendu sa vision de l'Europe devant 800 militants et sympathisants réunis au pavillon Buxerolles.

Jean-Luc Mélenchon jeudi soir à Limoges.
Jean-Luc Mélenchon jeudi soir à Limoges. © Radio France - William Giraud

Limoges, France

Après Laurent Wauquiez ou encore Raphaël Glucksmann, c’était aux têtes d’affiche de la France insoumise de tenir meeting en Haute-Vienne. Une réunion publique de près de trois heures devant un parterre de 800 personnes au pavillon Buxerolles de Limoges. Une vidéo sur l’alliance nouée avec d’autres formations en Europe (Esquerda Net au Portugal, Podemos en Espagne et l'Alliance Rouge-Verte au Danemark) a été diffusée en guise d’introduction. Quatre orateurs sont ensuite montés sur scène.

"Le Limousin impacté par la casse du service public"

Le Limousin Pierre-Edouard Pialat, candidat et local de l’étape, a d’abord tenu à rappeler « combien sa région était impactée par la casse des services publics depuis de longues années. Pourquoi privatiser des entreprises qui rapportent de l’argent à l’état ? Je pense notamment aux concessions des barrages hydroélectriques. 53 nouveaux lits pourraient fermer d’ici trois ans à l’hôpital de Guéret, déjà impacté. »

Le Limousin Pierre-Edouard Pialat, premier orateur. - Radio France
Le Limousin Pierre-Edouard Pialat, premier orateur. © Radio France - William Giraud

« Les personnels de l’hôpital de Saint-Junien ont dû lutter pendant des mois pour faire revenir le service d’oncologie parti à Limoges. Limoges où les bureaux de poste ferment les uns après les autres : sur les 13 existants, il pourrait n’en rester plus que 5 à l’horizon de 2020. GM&S s’est vu dépouiller de 150 salariés dont 80 sont aujourd’hui sans emploi ».

Manon Aubry : "En Marche ? C'est Docteur Loiseau et Mister Macron"

Dans le sillage de Leïla Chaiba, candidate, la tête de liste Manon Aubry a ensuite multiplié les charges contre la République En Marche. « Madame Nathalie Loiseau enchaîne les paradoxes. Elle dit qu’il faut prendre des mesures pour réduire les inégalités femmes/hommes. Mais le gouvernement s’est opposé à l’augmentation du congé parental, simplement parce que ça coûtait trop cher ! L’argent, on peut aller le chercher dans les paradis fiscaux, dans la poche des plus riches à qui ils ne cessent de faire des cadeaux. C’est docteur Loiseau et Mister Macron, _la politique de la duplicité_ »

Lutte contre les paradis fiscaux, défense du service public

« L’union européenne s’en prend à nos services publics. Et s’il y a bien une région qui le vit, c’est celle de Limoges. Nos petites gares, la ligne ferroviaire entre Bordeaux et Lyon, on a tout fermé. Résultat, pour aller dans ces deux grandes villes par le train, vous devez aller à Paris… Un non-sens. On aurait pu sauver tout ça si nous avions été plus nombreux à Bruxelles lors de la dernière mandature. Nous vous proposons un autre chemin lors de cette élection. La voix de l’insoumission ».

Jean-Luc Mélenchon rend hommage aux gilets jaunes

Mais la soirée a pris une toute autre tournure quand le chef de file de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a pris à son tour la parole. Redoutable tribun, il a harangué la foule, balayant l’actualité récente et rendant hommage en préambule aux gilets jaunes. « La France est forte et c’est parce qu’elle a des gilets jaunes. Ceux qui ont aujourd'hui un gilet jaune sont la pâte de laquelle ont fait les héros de demain ».

Il a aussi regretté la gestion de ce mouvement par le gouvernement. « 25 semaines de brutalité, 2.000 personnes blessées parmi les manifestants, des manifestants obligés de trouver refuge dans un hôpital, un ministre qui parle d’une attaque. Ça n’existe pas le peuple qui attaque un hôpital public !» 

"Un comité national du référendum sur la privatisation d'Aéroports de Paris"

Jean-Luc Mélenchon est aussi revenu sur la volonté de privatisation d’Aéroport de Paris, « le pillage sans précédent de la richesse nationale ». Alors que quelques heures plus tôt, le conseil constitutionnel a validé le principe d’un référendum sur cette question, Jean-Luc Mélenchon a réagi : « Depuis Limoges, je veux proposer qu’il y ait un conseil national du référendum qui se constitue et qu’il y ait ensuite des délégations dans tous les départements pour collecter les 4,7 millions de voix (NDLR : nécessaires à sa tenue), un conseil national auquel tout le monde pourra participer comme tout le monde pouvait participer au conseil national de la résistance ! »

Jean-Luc Mélenchon qui a conclu en exhortant la salle au vote : "Le 26 mai, donnez de la force à la force. Donnez de la force aux insoumis".

Les principales têtes de liste aux européennes. - Radio France
Les principales têtes de liste aux européennes. © Radio France - France Bleu