Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Européennes : "L'objectif, c'est d'être en tête en Dordogne" dit un militant de la France Insoumise

-
Par , France Bleu Périgord

La France Insoumise tenait ce samedi après-midi un meeting à une semaine du scrutin des Européennes dimanche 26 mai. En présence de la numéro 5 sur la liste, Anne-Sophie Pelletier

Les militants de la France Insoumise à Sarlat ce samedi
Les militants de la France Insoumise à Sarlat ce samedi © Radio France - Antoine Balandra

Ils étaient seulement une petite cinquantaine réunis ce samedi à Sarlat au centre culturel pour un meeting de la France Insoumise en Dordogne avant les élections européennes le 26 mai dimanche prochain.

En présence d'une personnalité du mouvement : Anne-Sophie Pelletier, numéro 5 sur la liste menée par Manon Aubry pour les Européennes.

Loïc Prudhomme député girondin de la France Insoumise était aussi attendu, il n'est finalement intervenu que par visio-conférence.

Meeting de la France Insoumise à Sarlat - Radio France
Meeting de la France Insoumise à Sarlat © Radio France - Antoine Balandra

Bref, le meeting de ce samedi n'a pas vraiment attiré les foules. Est ce l'effet de la pluie ? Ou le faible intérêt pour cette élection. Ils n'étaient en tout cas pas très nombreux. Pourtant, l'objectif est bien de virer en tête en Dordogne le 26 mai promet Bruno Dalberto un militant insoumis, dans la droite ligne du résultat recueilli par La France Insoumise au premier tour de la présidentielle, où Jean-Luc Mélenchon avait devancé Emmanuel Macron en Dordogne.

"Le but de tout militant, c'est d'arriver en tête, et en Dordogne plus qu'ailleurs" dit-il

Pourtant Manon Aubry la tête de liste n'est pas venue faire campagne en Périgord. Finalement pour ce meeting, il n'y aura en chaire et en os qu'Anne Sophie Pelletier, numéro 5 sur la liste aux européennes. Avec un mot d'ordre : mobiliser alors que les sondages ne donnent que 8 à 10% des intentions de vote pour le La France Insoumise.

Un choix binaire ?

"J'appelle tout le monde à se mobiliser pour aller voter. Ce sont les premières élections depuis les présidentielles, il faut donc se mobiliser. Notre électorat est un électorat populaire, donc il va voter plus difficilement. Mais quand on prend le temps d'expliquer, de discuter, sans dissocier politique européenne et française, alors on fait comprendre que c'est important d'avoir des députés européens" dit-elle

Dans la salle, les militants étaient parfois en colère contre le président Macron qui focalise la campagne sur son duel avec l'extrême droite. Luis Ferreira par exemple ne veut pas se laisser enfermer.

"C'est dommage car il pousse les Français à un choix binaire, soit eux, soit le Rassemblement national. La seule solution pour faire barrage à l'Europe néolibérale de Monsieur Macron et à l'Europe xénophobe de Marine Le Pen, c'est la France Insoumise" selon lui.

Choix de la station

France Bleu