Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Européennes : le Toulousain Benjamin Cauchy, figure des gilets jaunes, rejoint la liste de Nicolas Dupont-Aignan

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Benjamin Cauchy se présente aux élections européennes et sera sur la liste de Debout la France de Nicolas Dupont-Aignan. Le Toulousain, figure du mouvement des gilets jaunes, l'a annoncé ce jeudi.

Le Toulousain Benjamin Cauchy rejoint la liste de Nicolas Dupont-Aignan pour les européennes.
Le Toulousain Benjamin Cauchy rejoint la liste de Nicolas Dupont-Aignan pour les européennes. © Maxppp - Maxppp

Toulouse, France

Benjamin Cauchy se lance officiellement en politique. Le Toulousain, figure du mouvement des gilets jaunes, l'a annoncé ce jeudi : il rejoint la liste de Debout la France aux élections européennes. Il devrait d'ailleurs être en position éligible.

"Cela fait maintenant quatre mois que je me mobilise avec des centaines de milliers de gilets jaunes pour avoir un meilleur pouvoir d'achat, pour dénoncer le racket fiscal, et _on se rend compte au bout de quatre mois cela n'amène à rien_", assure Benjamin Cauchy pour expliquer ses motivations.

Benjamin Cauchy explique pourquoi il rejoint la liste de Nicolas Dupont-Aignan.

"On est synchro"

Approché par "de nombreux leaders politiques, comme Jean Lassalle, des cadres du Rassemblement national, et des leader nationaux des Républicains", il estime que Nicolas Dupont-Aignan est le plus en accord avec ses revendications : "Non seulement il m'a semblé être un homme sincère, constant, et en plus les revendications que je porte et que je défends depuis plusieurs mois sont en complète adéquation avec son programme et les propositions qu'il fait depuis plusieurs années", explique Benjamin Cauchy, qui n'adhère pas pour autant au parti présidé par Nicolas Dupont-Aignan. 

Par exemple, concernant ce que Benjamin Cauchy appelle le "racket fiscal", "dès 2006, [le leader de Debout la France] a dénoncé la privatisation des autoroutes. Le référendum d'initiatives citoyennes, c'était dans son programme présidentielle de 2012", énumère le Toulousain. "Deux exemples qui montrent qu'on est synchro", conclut-il.