Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Européennes : première historique pour le FN, qui arrive en tête

Les premières estimations sorties des urnes Ipsos/Steria placent le Front national en tête en France. Pour ces élections européennes marquées par un fort taux d'abstention, le FN remporterait 25% des voix, loin devant l'UMP (20%) et le PS (14%). L'UDI-MoDem, Europe Ecologie et le Front de Gauche remporteraient aussi des sièges.

La présidente du FN, Marine Le Pen, dimanche soir
La présidente du FN, Marine Le Pen, dimanche soir © Maxppp

C'est historique. Pour la première fois, le Front national arrive en tête d'une élection majeure en France. Selon les premières estimations Ipsos/Steria pour France Télévisions, Radio France, Le Point, LCP/Public Sénat et France 24, le FN remporterait 25% des votes ce dimanche, lors des élections européennes.

Réalisées en sortie des urnes, ces estimations montrent un large écart entre le FN et les autres partis français , l'UMP arrivant en seconde position avec 20,3% des suffrages. Loin derrière, le Parti socialiste/Parti radical de gauche se retrouve en troisième position avec 14,7% des voix.

Elections européennes : estimations à 20h
Elections européennes : estimations à 20h

Au niveau national toujours, le scrutin n'a pas été favorable aux petits partis. Seuls mouvements à remporter des sièges, l'UDI-MoDem avec 10%, Europe Écologie avec 8,7% et le Front de gauche avec 6,6% des suffrages. 

Bandeau carte européennes
Bandeau carte européennes © Radio France

23 à 25 sièges pour le FN, de 18 à 21 pour l'UMP, 13 au maximum pour le PS

Sur les 74 sièges à pourvoir en France, les premières estimations Ipsos/Steria donnent la répartition suivante : 

entre 23 et 25 sièges pour le Front national (contre 3 sièges en 2009)entre 18 et 21 sièges pour l'UMP (contre 29 sièges en 2009)13 sièges pour le PS et le PRG (contre 14 sièges pour le PS en 2009)de 6 à 8 sièges pour le MoDem/UDI (contre 6 sièges en 2009)6 sièges pour EELV (contre 14 sièges en 2009)3 à 5 sièges pour le Front de Gauche (contre 4 sièges PCF/Parti de Gauche en 2009)aucun siège pour le NPA, Debout la République et les autres listes

La répartition des sièges au Parlement européen
La répartition des sièges au Parlement européen

Autre donnée majeure du scrutin, le taux de participation. Bien que sensiblement en hausse par rapport aux précédentes élections européennes de 2009 (40,6%) le taux de participation semble se situer en France autour de 43% .

Les taux d'abstention en France et en Europe
Les taux d'abstention en France et en Europe

Le FN en tête dans 5 circonscriptions sur 8

Au-delà de la percée de l'extrême-droite au niveau national, le Front national arrive en tête dans la majorité des circonscriptions.

Dans le Centre-Massif Central , le FN se place en première position, avec 24% des voix en faveur de Bernard Monot. Brice Hortefeux (UMP) remporte 20,5% des suffrages, le PS/PRG 15,9%, l'UDI/MoDem 10,6%, le Front de Gauche 8,1% et EELV 6,4%.Dans l'Est , la liste de Florian Philippot remporte 29,4% des suffrages, ce qui permet au FN de distancer la liste UMP menée par Nadine Morano, qui totalise 23,6% des voix. Dix points derrière, le socialiste Edouard Martin totalise 12,6% des voix, juste devant l'UDI-Modem, et ses 9,1% de voix en faveur de Nathalie Griesbeck.En Île-de-France , l'UMP conserve la tête grâce aux 21,3% des voix remportées par Alain Lamassoure, cinq points devant la liste FN d'Aymeric Chauprade (17,4%). Le PS se retrouve distancé en troisième position avec 14,3% des voix pour Pervenche Berès. Marielle de Sarnez qui menait la liste UDI/MoDem obtient 11,9% des voix, celle de Pascal Durand (EELV), 9,3%. Enfin, la liste Front de Gauche parvient elle aussi à glaner un siège grâce aux 6,6% accordés à Patrick de Hyaric.Dans le Nord-Ouest , Marine le Pen arrive en tête et réalise l'un des meilleurs scores de cette élection. Avec 32.9% des voix, la présidente du Front national peut revendiquer une victoire éclatante, loin devant l'UMP (17,9% pour Jérôme Lavrilleux) et le PS (12,1% pour Gilles Pargneaux). L'UDI/MoDem et EELV remportent respectivement 9,9% et 7% des voix et le Front de Gauche récolte 6,3% des suffrages. Dans l'Ouest , la droite arrive en tête. Avec 19,9% des suffrages, l'UMP devance de peu le FN (18,1%). Quatre points plus bas, le PS/PRG récolte 15,9% des voix, l'UDI/MoDem 13,2%, EELV 10,1%. Le Front de Gauche gagne un siège de justesse avec 5,3% des suffrages.Dans le Sud-Est , Jean-Marie Le Pen l'emporte largement devant l'UMP (29,1% contre 21,3% pour Renaud Muselier). Le PS arrive là-aussi en troisième position avec seulement 12% des voix.Dans le Sud-Ouest, Louis Aliot sort également grand vainqueur du scrutin. Avec 23,7% des voix, le FN se place cinq points devant l'UMP et le PS (la liste de Michèle Alliot-Marie remporte 18,8% et celle de Virginie Rozière 17,2%). EELV se place en troisième position avec 11,2% des voix, ce qui permet à José Bové de conserver un siège, tout comme Jean-Luc Mélenchon au Front de Gauche (8,9% des voix) et Robert Rochefort à l'UDI/MoDem (7,9%).En Outre-mer , l'UMP arrive largement en tête avec 26,69% des voix, devançant le PS et divers gauches qui totalisent respectivement 19,32% et 18,24% des suffrages. Le FN se place en quatrième position avec 10,24% des voix, l'UDI-MoDem récolte 8,43% des suffrages et EELV 6,72%. Ailleurs en Europe, un scrutin favorable aux extrêmes

La France n'est pas le seul pays a avoir voté ces derniers jours pour désigner les députés qui siègeront au Parlement européen. Parmi les 27 autres pays qui se sont déplacés aux urnes depuis jeudi, les extrêmes ont le vent en poupe selon les estimations sorties des urnes. Cependant, le Parti populaire européen (auquel l'UMP fait parti) semble rester majoritaire.

Pour la droite et le centre droit, l'Allemagne reste CDU,  les Pays-Bas basculent au centre-droit, tout comme la Slovénie.

A gauche, la Roumanie se maintient , le Portugal sanctionne le gouvernement en donnant tandis que la Grèce place la gauche radicale majoritaire, devant Aube dorée, son parti néonazi, qui perce lui aussi.

Percée de l'extrême-droite , notamment en Autriche.

Les europhobes plébiscités. Au Royaume-Unis comme en Pologne, l'europhobie est majoritaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess