Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Européennes : Raphaël Glucksmann en campagne à Oradour-sur-Glane et Limoges, "terres de résistance et de résilience"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Limousin

Les candidats de gauche se succèdent en Haute-Vienne pour la campagne des élections européennes. Après Benoît Hamon venu lundi pour son mouvement Génération.s, c'est Raphaël Glucksmann, tête de la liste commune PS, Place Publique et Nouvelle Donne qui a fait le déplacement ce mardi.

"La campagne pour les élections européennes commence vraiment ici, à Limoges" a lancé Raphaël Glucksmann lors de son meeting ce mardi soir
"La campagne pour les élections européennes commence vraiment ici, à Limoges" a lancé Raphaël Glucksmann lors de son meeting ce mardi soir © Radio France - Nathalie Col

Haute-Vienne, France

Une visite dans le village martyre d'Oradour-sur-Glane ce mardi matin, puis un meeting à Limoges en début de soirée, ce sont deux haltes qui semblaient incontournables pour le philosophe Raphaël Glucksmann, dans le cadre de sa campagne pour les élections européennes du 26 mai. A la tête de la liste "Envie d'Europe", qui regroupe le parti socialiste, Place Publique et Nouvelle Donne, il a ainsi souligné qu'il a été "élevé dans le culte du maquis, comme beaucoup de Français." D'où l'importance de venir sur ces terres de gauche, "terres de solidarité sociale, de résistance et de résilience." 

Dans le registre des souvenirs de jeunesse, et avant de revenir à des sujets plus graves, Raphaël Glucksman a également parlé de sa passion pour le basket et pour le Limoges CSP en particulier, lors de son meeting devant plus de 400 personnes, dans le pavillon Buxerolles, au parc des expositions de Limoges. Une intervention largement acclamée après avoir été longuement attendue puisque la tête de liste de "Envie d'Europe" n'a fait son apparition dans la salle qu'au bout de 2h30 de meeting, suite aux nombreuses autres prises de parole, notamment celles du Premier Secrétaire du PS Olivier Faure et de la co-fondatrice de Place Publique Claire Nouvian.

Le Premier Secrétaire du PS Olivier Faure et la co-fondatrice de Place Publique Claire Nouvian ont rappelé les raisons de l'alliance de leurs mouvements lors du meeting à Limoges. - Radio France
Le Premier Secrétaire du PS Olivier Faure et la co-fondatrice de Place Publique Claire Nouvian ont rappelé les raisons de l'alliance de leurs mouvements lors du meeting à Limoges. © Radio France - Nathalie Col

Oradour-sur-Glane, symbole d'un combat toujours d'actualité face à la montée des nationalismes

Avant de venir rencontrer les militants à Limoges, Raphaël Glucksmann a aussi tenu à se rendre dans les ruines d'Oradour-sur-Glane, où 642 personnes ont été massacrées par les Nazis le 10 juin 1944. Il n'était jamais venu sur place et il a confié son émotion et ses craintes de voir l'histoire se répéter

Cette haine n'est pas seulement du passé, elle peut toujours revenir et il faut combattre ses résurgences, combattre le nationalisme.

Le philosophe qui assume son "Envie d'Europe", malgré le contexte eurosceptique, précise qu'il y a selon lui des politiques à changer en Europe, mais que "la construction européenne est l'héritage le plus important du siècle écoulé." Il insiste également sur le fait que ce scrutin européen n'est "pas un référendum sur Emmanuel Macron. C'est pour dire quelle vision de l'Europe on veut porter."

La vision de Raphaël Glucksmann et ses alliés est celle d'une "Europe sociale et écologique, radicalement opposée au libéralisme et au dogme de l'austérité." Il plaide pour la mise en place d'un "pacte finance climat", avec un nouvel impôt européen sur les grosses entreprises, pour financer la transformation écologique et la rénovation énergétique. Le philosophe estime aussi que le Limousin cumule des difficultés auxquelles l'Europe pourrait mieux répondre, notamment pour les agriculteurs ou encore sur les problèmes de transports et de mobilité.

Parmi les quelques 400 spectateurs présents au meeting de Raphaël Glucksmann, de nombreux jeunes ont pris place juste derrière le pupitre où se sont succédés les intervenants. - Radio France
Parmi les quelques 400 spectateurs présents au meeting de Raphaël Glucksmann, de nombreux jeunes ont pris place juste derrière le pupitre où se sont succédés les intervenants. © Radio France - Nathalie Col

Dans le public, quelques jeunes mais surtout beaucoup de militants historiques du Parti Socialiste curieux de mieux connaître Raphaël Glucksmann. Certains avouent aussi ressentir un certain malaise, comme Lucien, encarté au PS depuis 1982. "Ça me fait quand même un peu bizarre qu'on n'ait pas vraiment un vrai candidat PS, mais on est fidèles, on ira jusqu'au bout." Mais au-delà de la surprise Jean-François, également encarté depuis 37 ans, veut y voir une chance. "Il y a un réel enjeu car le nationalisme monte dans tous les pays, y compris le nôtre. De temps en temps il faut mettre ses sentiments de côté et regarder plus loin que les querelles politiques de bas étage qui n'ont pas d'intérêt."

Joël, électeur de gauche et "parfois sympathisant du PS" estime lui aussi que "se regrouper paraît une bonne idée". Quant à la personnalité choisie pour incarner ce rassemblement, elle suscite justement de l'espoir chez Jean-François. "Raphaël Glucksmann a une véritable vision européenne et peut-être une capacité à rassembler plus importante qu'un candidat avec seulement l'étiquette PS ."

Des accents lyriques... et quelques tacles

Tout au long du meeting, les intervenants ont pris des accents lyriques pour évoquer leur amour de l'Europe. Mais le jeu politique a aussi repris le dessus avec des charges parfois virulentes contre le Président de la République. Bien qu'il se targue de ne pas être issu de ce monde politique, Raphaël Glucksmann ne fait pas exception. Le représentant de la liste PS, Place Publique, Nouvelle Donne raille ainsi "son nouveau monde qui fait pschit !" alors qu'à ses yeux, il ne faut surtout pas nier les clivages de droite et de gauche. 

Il faut sortir de ce kidnapping de la démocratie opéré par le Président de la République qui dit "C'est moi ou le chaos" et se présente en seul rempart contre le Rassemblement National - Raphaël Glucksmann

  - Aucun(e)