Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Campagne des Européennes : la France Insoumise fait salle comble à Amiens

jeudi 11 avril 2019 à 2:27 Par Clémence Gourdon Negrini, France Bleu Picardie

La France Insoumise était en meeting ce mercredi soir à Amiens. Entre dossiers locaux, traités européens et Gilets jaunes, l'amphithéâtre Jules Verne de Mégacité a fait salle comble : près de 1.000 personnes ont répondu à l'appel de François Ruffin et Jean-Luc Mélenchon.

Meeting élections européennes France Insoumise à Amiens. François Ruffin et Manon Aubry, tête de liste pour les européennes
Meeting élections européennes France Insoumise à Amiens. François Ruffin et Manon Aubry, tête de liste pour les européennes © Radio France - Clémence Gourdon Negrini

La campagne de la France Insoumise pour les élections européennes du 26 mai s'est arrêtée à Amiens ce mercredi 10 avril. Manon Aubry, tête de liste pour les européennes, Evelyne Becker, ancienne syndicaliste CGT de l'usine Goodyear d'Amiens , le député de la Somme François Ruffin, mais aussi Jean-Luc Mélenchon, ont pris la parole sur l'estrade de Mégacité, face à près de d'un millier de militants.

Dossier locaux

Avant le lancement du meeting, les représentants de la France Insoumise ont rencontré d'anciens salariés de Whirlpool et de Prima France (sous-traitant de l'usine aux machines à laver). La table ronde a duré près d'une heure, avec pour sentiment général de la douzaine d'anciens salariés celui de l'abandon. _"Emmanuel Macron n'a pas tenu ses promesses"_, répètent-ils, en référence à sa visite sur le parking de Whirlpool en pleine élection présidentielle. Pour la plupart d'entre eux, ce meeting pré-européennes, c'est un moyen de se faire entendre. "On est en plein dans les sujet ! Précise un ancien de Whirlpool. C'est un pays européen qui nous a pris notre boulot. Je n'appelle pas ça une Union".

Avant le meeting de la France Insoumise à Amiens, Jean-Luc Mélenchon rencontre d'anciens salariés de Whirlpool et Prima - Radio France
Avant le meeting de la France Insoumise à Amiens, Jean-Luc Mélenchon rencontre d'anciens salariés de Whirlpool et Prima © Radio France - Clémence Gourdon Negrini

Richard Ella, l'un des 56 anciens ouvriers de Prima réclame des réponses à Emmanuel Macron

François Ruffin ajoute lui qu'il a adressé un courrier à l'Elysée il y a six mois. "Je n'ai même pas eu d'accusé réception !", s’énerve t-il. "Et ça n'est pas près de s'arrêter. Regardez la fermeture prochaine de Saint-Louis Sucre à Eppeville, s'alarme le député de la Somme. Selon lui depuis une vingtaine d'années, _le département a perdu neuf grosses industries_. C'est un tsunami silencieux !". Jean-Luc Mélenchon appelle lui les ex-Whirlpool et Prima à "aller chercher Macron", précisant dans une note d'humour prudente de "ne rien casser".

Gilets jaunes

Les anciens salariés de l'usine de sèche-linge et son sous-traitant ont ensuite assisté au meeting de la France Insoumise, au milieu de près de 1.000 personnes. Parmi elles, de nombreux Gilets jaunes. Manon Aubry, comme François Ruffin et Jean-Luc Mélenchon, ont à de nombreuses reprises fait référence au mouvement. Jugeant "inacceptable" le traitement réservé aux manifestants, et appelant à "un printemps jaune ; un retour du mouvement beaucoup plus fort avec l'arrivée des beaux jours".

"Allez voter"

À la sortie du meeting, les militants se sentent reboostés. Tous veulent croire en une victoire de la France Insoumise sur La République en Marche. Leur reste maintenant à convaincre les moins motivés d'aller voter. Pour ça, François Ruffin a trouvé un slogan "Dites Manon à Macron !", a fièrement lancé le député. Pour lui, comme pour Manon Aubry et Jean-Luc Mélenchon, "toute abstention est un vote Macron". Ils appellent donc les militants à convaincre davantage autour d'eux. Mais même François Ruffin lui-même l'admet : une "victoire" de la France Insoumise "serait une claque pour le gouvernement. Mais ce sera bien compliqué de transformer les textes à Bruxelles. Il faut tout de même qu'on puisse _être des vigies, des lanceurs d'alerte, au Parlement européen_". 

Meeting élections européennes France Insoumise à Amiens le 10/04/19 - Radio France
Meeting élections européennes France Insoumise à Amiens le 10/04/19 © Radio France - Clémence Gourdon Negrini
Salle comble dans l’amphithéâtre de Mégacité à Amiens. Près de 1.000 personnes présentes.  - Radio France
Salle comble dans l’amphithéâtre de Mégacité à Amiens. Près de 1.000 personnes présentes. © Radio France - Clémence Gourdon Negrini