Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Les élections européennes 2019

Élections européennes : sur les machines à voter du Mans, des bulletins "peu lisibles"

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu

Le nombre de listes record déposées pour les élections européennes pose une difficulté aux 64 villes françaises, comme Le Mans, qui utilisent les machines à voter pour le scrutin. Le manque de lisibilité des bulletins est pointé du doigt.

Les bulletins pour les élections européennes ne feront pas plus de sept centimètres sur les machines à voter
Les bulletins pour les élections européennes ne feront pas plus de sept centimètres sur les machines à voter © Maxppp - Edouard Bride

Le Mans, France

34 bulletins avec inscrits sur chacun les 79 noms des députés potentiels : sur les machines à voter du Mans, les électeurs risquent d’avoir du mal à les lire. “Au vu du nombre de listes, chaque bulletin ferait environ sept centimètres de long”, indique Lydia Hamonou-Boiroux, l’adjointe chargée de l’administration citoyenne. “Il ne faut pas se mentir, ça pose un problème de lisibilité”, reconnait-elle.

Des bulletins difficiles à lire

La mairie a l’obligation de reproduire sur les planches à voter les bulletins tels qu’ils le sont en version papier. “Selon la typographie et la taille des polices de caractère choisies par les listes, les bulletins seront plus ou moins faciles à lire en étant si petits”, déplore l’adjointe chargée d’organiser le scrutin. Pour éviter cette difficulté, la mairie souhaitait ne faire figurer que les noms des listes et têtes de liste sur les machines à voter. “C’est ce que connaissent les électeurs en général”, argumente Lydia Hamonou-Boiroux. 

Mais une circulaire envoyée par le ministère de l’intérieur le 6 mai a tout chamboulé : “si nous voulons faire une présentation synthétique des bulletins, il faut que l’on ait l’accord de toutes les têtes de listes au niveau national”, explique Laurence Poitou, directrice du service population à la mairie du Mans. Elle a donc demandé leurs coordonnées au ministère de l’Intérieur, sans réponse pour l’heure.

Une aide en amont du scrutin

Pour limiter les erreurs de vote, une feuille en format A3 va être envoyée dès le 14 mai aux électeurs avec la propagande électorale, reproduisant en plus grand la planche de la machine à voter avec la disposition des bulletins. “Ce sera plus lisible car on inscrira seulement les noms des listes et têtes de liste”, indique Lydia Hamonou-Boiroux.

Chacun pourra regarder chez soi pour qui il veut voter, à quel numéro cela correspond et à quel endroit sur la machine à voter, précise-t-elle. En arrivant dans l’isoloir, ils n’auront plus qu’à appuyer sur le bouton correspond à la liste de leur choix”. Les feuilles envoyées avec la propagande électorale seront également accrochées dans les bureaux de vote.

Pour Lydia Hamonou-Boiroux, “aucun risque” que cette contrainte technique ne fausse l’élection. “Sur les machines à voter, il y aura _l’assurance d’avoir les 34 bulletins disponibles, alors que dans des bureaux de vote classiques, certaines listes n’enverront pas les leurs_, estime l’élue.