Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Présidentielle - Emmanuel Macron sur France Bleu : "La ruralité a besoin d'une France ouverte et conquérante"

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Paris, France Bleu Poitou, France Bleu

Emmanuel Macron, candidat En Marche! en lice pour le second tour de l'élection présidentielle face à Marine Le Pen, était l'invité de France Bleu et France 3 Régions ce samedi matin en direct depuis Poitiers.

Emmanuel Macron invité de France Bleu et France 3.
Emmanuel Macron invité de France Bleu et France 3. © Radio France

Emmanuel Macron, candidat des progressistes : c'est ainsi que le candidat En Marche! se présente une nouvelle fois ce samedi matin, une semaine avant le second tour de la Présidentielle. Après Marine Le Pen, Emmanuel Macron était interviewé, à Poitiers, par Delphine Garnault, de France Bleu Poitou, et Fabrice Bidault, de France 3 Poitou, ce samedi de 8h10 à 8h30.

VIDÉO - Retrouvez l'interview d'Emmanuel Macron en intégralité

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Ce vendredi, Nicolas Dupont-Aignan a annoncé son ralliement à la candidature de Marine Le Pen. Pour Emmanuel Macron, c'est une nouvelle étape de la "recomposition politique qui est en cours". Le candidat En Marche! distingue "une droite réactionnaire qui veut sortir de l'Europe et de l'euro, qui veut le repli de la France sur ses frontières nationales et qui porte un projet d'affaiblissement du pays. Et de l'autre côté un bloc progressiste avec des femmes et des hommes de la société civile mais aussi de la gauche, du centre et de la droite sociale, pro-européenne, du Gaullisme, qui ont vocation à travailler ensemble. Et enfin un bloc protestataire sur l'aile gauche."

Quant à savoir qui pourrait être son Premier ministre, Emmanuel Macron ne s'avance pas :"Quelqu'un de compétent avec l'autorité qui permettra de diriger un gouvernement ramassé d'une quinzaine de personnes et paritaire et qui aura à porter des réformes difficiles." À propos des législatives Emmanuel Macron assure "Nous sommes prêts à présenter 577 candidats aux législatives pour assurer une majorité présidentielle."

L'Europe doit être protectrice"

Comme Marine Le Pen vendredi matin, France Bleu interrogeait Emmanuel Macron plus particulièrement sur la ruralité (aménagements des territoires, santé, école, etc.). Au vu des résultats du premier tour de la Présidentielle, le candidat En Marche! est souvent présenté comme "candidat des villes" contre une candidate des campagnes que serait Marine Le Pen. Analyse contestée par Emmanuel Macron : "La ruralité a besoin d'une France ouverte et conquérante". "Le projet de Mme Le Pen n'est pas un projet pour la ruralité" assure-t-il.

Emmanuel Macron évoquait ce samedi un éventail de mesures concrètes pour répondre aux enjeux de la ruralité : le déploiement de la fibre et de la 3G-4G sur l'ensemble du territoire français, un moratoire sur les fermetures d'écoles en zone rurale, un doublement du nombre de maisons pluridisciplinaires de santé etc.

Sur la crise agricole, Emmanuel Macron veut une réorganisation des filières pour défendre les exploitants, "Je veux qu'ils vivent du prix payé dignement". Emmanuel Macron qui a adressé un message aux viticulteurs et aux arboriculteurs touchés par le gel ces derniers jours : " Si je suis élu, l’Etat prendra ses responsabilités pour les aider à passer ce moment difficile." Quant à la politique agricole européenne, pour Emmanuel Macron, "l'Europe doit être protectrice et la règle doit s'appliquer partout en Europe."

Investir dans les infrastructures existantes"

En matière de transports, Emmanuel Macron assure que ses cars Macron ont permis de "créer de la mobilité". Quant aux grands projets ferroviaires, "il faut aller au bout des grands projets engagés comme la ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse" mais Emmanuel Macron défend "l'investissement dans les infrastructures existantes pour que la totalité de l'équipement de la SNCF soient à la pointe". Quant au déploiement de nouvelles infrastructures de transport, Emmanuel Macron appelle à "regarder tous les moyens de transport : le ferroviaire, l'aérien de proximité, le routier et les mobilités inter-urbaines".

De façon générale, le candidat En Marche! défend l'idée de regrouper et de moderniser certains services publics "pour gagner en efficacité". Cela passerait notamment par une plus grande utilisation des services en ligne par les administrations et, pour les grandes métropoles comme Paris, Lyon,Lille, Marseille, Toulouse, par la suppression des départements.

À lire aussi : Bain de foule à Poitiers pour Emmanuel Macron

Choix de la station

À venir dansDanssecondess