Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Présidentielle - Marine Le Pen sur France Bleu : "La ruralité adhère à notre projet"

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Paris, France Bleu Azur, France Bleu

Marine Le Pen, candidate soutenue par le Front national en lice pour le second tour de l'élection présidentielle face à Emmanuel Macron, était l'invitée de France Bleu et France 3 Régions ce vendredi en direct depuis Nice.

Marine Le Pen invitée de France Bleu et France 3
Marine Le Pen invitée de France Bleu et France 3 - France 3

Marine Le Pen a joué la carte de la proximité et de la ruralité. Interviewée à Nice par Laurent Vareille, de France Bleu Azur, et Henri Migout, de France 3 Côte d'Azur, la candidate en lice pour le second tour de la Présidentielle a répondu aux questions concernant notamment les commerces de proximité, le rôle des maires dans les petites communes, l'agriculture, l'offre de transport...

La candidate du FN revendique "un vote d'adhésion" dans les territoires ruraux où elle dit être arrivée en tête dans 19.000 communes. Et de conclure : "La ruralité adhère à notre projet".

L'interview complète de Marine Le Pen

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Des commerces éphémères

"Ma philosophie c’est une philosophie de proximité, c'est l'inverse de ce qui a été choisi (au nom d'une) austérité que je conteste. Je ne veux pas faire des économies sur les dépenses positives pour les Français mais sur les dépenses nocives. On perd 9 milliards d’euros par an avec l’Union européenne.

Ma philosophie c’est une philosophie de proximité" — Marine Le Pen

Marine Le Pen promet "la révolution de la proximité" et assure avoir "un plan global pour revitaliser nos villages et nos villes" avec des "commerces éphémères". Et de préciser son idée : "Les municipalités pourront offrir un local à des commerçants pour qu'ils testent leur capacité à trouver leur clientèle à un coût de loyer très bas et s'ils (les commerçants, ndlr) trouvent leur clientèle ils déménageront pour mettre en place un commerce pérenne."

→ Lire aussi : "On perd neuf milliards d’euros par an avec l’Union européenne" : Marine Le Pen dit-elle la vérité ?

La candidate dit également vouloir s'attaquer à la grande distribution. Elle demande le "gel de la construction de toutes nouvelles grandes surfaces" et met en cause leur "développement anarchique" et la "complicité des élus" qui, selon elle, "a entraîné une concurrence insoutenable pour les petits commerces qui ont été obligés les uns après les autres, soit de fermer soit de s'installer dans les locaux de la grande surface".

"Sauver l’agriculture familiale"

"Il faut sauver le modèle d’agriculture familiale. (...) On laisse les subventions mais c’est nous qui allons déterminer les critères pour les distribuer. Les critères de la politique agricole commune déstabilisent les filières."

La ferme des 1.000 vaches ce n'est pas mon modèle" — Marine Le Pen

Et d'ajouter : "Pour que les agriculteurs vivent de leur production, il faut aussi qu'ils soient libres de déterminer leur production. Ce sont des indépendants, il faut qu’ils le restent. Les prix d'achat de leur production doivent être déterminés de manière tripartite. Il faut que l’Etat garantisse la loyauté de cela."

"Donner des vrais pouvoirs aux maires"

Marine Le Pen veut rendre les pouvoirs démocratiques aux maires. "Je ne veux pas que le maire n'ait plus de décision d'aménagement urbain. Il faut qu'il puisse organiser sa ville. Qu'il ne soit pas uniquement un officier civil".

Je vais revaloriser leur statut, leurs indemnités ne leurs permettent pas d’assurer tranquillement ce mandat" — Marine Le Pen

Continuer à développer l'offre de transport

Interrogée sur les transports, la candidate du FN assure qu'"il faut continuer à développer (l')offre de transport. On voit que les gares, des lignes ferment. C'est un processus de contraction de l'offre public. J'y suis opposée. L'égalité des citoyens passent aussi par l'accès au service public."

Elle a évoqué également l'achèvement de la ligne de TGV dans le Sud-Ouest jusqu'en Espagne : "Les TGV, notamment celui qui va dans le Sud-Ouest jusqu’en Espagne, doit être terminé. L'Espagne a fini ses liaisons TGV avant nous, c’est un peu la honte, on donne un signal de faiblesse."

"Macron candidat de l’oligarchie"

"M. Macron est le candidat de oligarchie soutenu par une coalition très large d’intérêts financiers : la CGT, l’UOIF, le Medef, des grands patrons de presse c’est Goliath. C’est le système puissant qui n’a rien apporté aux Français, il a fait en sorte de constituer une politique dont les Français ont souffert. La situation est, en termes de force, déséquilibrée. Moi je dis que l’amour que nous avons pour le pays est le galet que David a utilisé contrer Goliath (pour le vaincre)."

Emmanuel Macron, le candidat En Marche!, sera interviewé samedi (29 avril) à Poitiers par Delphine Garnault, de France Bleu Poitou, et Fabrice Bidault, de France 3 Poitou, également de 8h10 à 8h30.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess