Politique

Évincé par l'UMP, Alain Pigeau dénonce "la machine à perdre" de la droite mancelle

Par Julie Le Duff, France Bleu Maine lundi 3 février 2014 à 18:33

Alain Pigeau
Alain Pigeau © Radio France (Fabienne Bureau)

En prélude à sa conférence de presse de mardi, l'ex-tête de liste UMP-UDI pour les municipales au Mans réagit à son éviction au micro de France Bleu Maine.

La soirée s'annonce longue pour Alain Pigeau : ce lundi soir, quelques heures après avoir été débarqué par l'UMP, il va réunir ses soutiens. Et ce alors que l'UDI de la Sarthe, qui veut se prévaloir du soutien de l'UDI nationale, indique qu'Alain Pigeau "conduit toujours le rassemblement de la droite républicaine et du centre au Mans ".

Alain Pigeau sera-t-il quand même candidat à la mairie du Mans ? Il doit le dire mardi après-midi. En attendant, il nous a accordé quelques minutes d'entretien, dont nous mettons l'intégralité en ligne. Il assure qu'il a respecté les règles de l'accord national UMP-UDI. Alain Pigeau évoque aussi "un mélange de tristesse et de colère ", et conclut : "On voudrait que Jean-Claude Boulard [le maire socialiste sortant] soit élu dans un fauteuil, on ne s'y prendrait pas autrement. La machine à perdre qu'est la droite mancelle, c'est quand même extraordinaire, c'est même merveilleux ". 

 

A. Pigeau : \"La machine à perdre qu'est la droite mancelle, c'est extraordinaire\"