Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Evreux : le maire annonce 32 caméras supplémentaires pour la police municipale

vendredi 14 septembre 2018 à 18:27 Par Antoine Sabbagh, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Guy Lefrand faisait sa rentrée politique ce vendredi : parmi les annonces du maire LR d'Evreux, un renforcement de la sécurité avec davantage de moyens accordés à la police municipale. Une façon selon l'élu de compenser le manque de moyens accordés par l'Etat.

Guy Lefrand a réuni la presse dans un restaurant du centre-ville
Guy Lefrand a réuni la presse dans un restaurant du centre-ville © Radio France - Antoine Sabbagh

Évreux, France

C'est une tradition, Guy Lefrand le maire LR d'Evreux, convie la presse en septembre pour faire le point sur les dossiers en cours. Et parmi les premiers thèmes abordés celui de la sécurité. Le maire annonce un tour de vis dans ce domaine. "Nous avons aujourd'hui 26 policiers municipaux et heureusement que je n'ai pas attendu le rapport parlementaire de cette semaine pour les armer. Je veux leur donner plus de moyens, c'est pour cela que nous allons passer de 32 caméras de vidéoprotection aujourd'hui à 44 à la fin de l'année. Il y en aura 20 de plus en 2019, ce qui portera le nombre de caméras à 64", explique le premier magistrat.

"Les caméras sont efficaces, il en faut davantage"

Selon lui ces caméras sont efficaces : "Elles nous permettent de résoudre des flagrants délits, il y a quelques jours par exemple, elles ont servir à identifier un vendeur de cocaïne", poursuit Guy Lefrand qui annonce également de nouveaux locaux pour la police municipale et son intention d'élargir ses horaires de patrouille. "Je souhaite aller jusqu'à 3 heures du matin car aujourd'hui les cambriolages se font en pleine nuit".

Trois marques d'intérêt pour le futur parc d'attractions

Guy Lefrand a également fait le point sur son grand projet de parc d'attractions sur le thème des Vikings. "Nous avons publié l'appel à candidatures cet été et 3 dossiers ont été retirés par des entreprises spécialistes des parcs de loisirs. Nous saurons d'ici quelques semaines s'ils sont finalement candidats", affirme le vice-président de la région. Ce parc représente un investissement de 80 millions d'euros et le terrain est déjà identifié, près de l'hôpital. "Nous visons près de 500 000 visiteurs par an au bout de 5 ou 6 ans. Ce n'est pas irréaliste, ce serait le seul parc d'attractions à l'ouest de Paris. Il faut arrêter de viser la médiocrité!". Selon le maire, 150 emplois seraient créés.

"Avec le parc d'attractions nous ne voyons pas trop gros"

Enfin Guy Lefrand s'est montré très critique à l'égard de la politique d'Emmanuel Macron et de son gouvernement. Y compris Bruno le Maire avec qui il avait constitué un ticket pour la députation "Nous sommes en désaccord politique" affirme Guy Lefrand qui sera candidat à la présidence de la fédération LR de l'Eure à la mi-octobre, même s'il ne se reconnaît pas forcément dans la ligne Wauquiez.

"Ce parc d'attractions serait le seul à l'ouest de Paris"