Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

EXCLU - Bernard Tapie après l'élimination de l'OM en Coupe de France : "J'ai honte"

Invité de France Bleu Provence matin, l'ancien président de l'Olympique de Marseille a estimé que cette élimination était "une honte intégrale".

Bernard Tapie qui se bat contre un cancer de l'oesophage et de l'estomac
Bernard Tapie qui se bat contre un cancer de l'oesophage et de l'estomac © Maxppp -

Marseille, France

Invité de France Bleu Provence matin, Bernard Tapie a qualifié l'élimination de l'OM battu en 32es de finale de Coupe de France par Andrézieux-Bouthéon de "honte intégrale". 

Pour l'ancien président du club marseillais, "on ne peut pas faire des matchs comme ça, les mains dans le short. Ce n'est pas possible". Alors que le président de l'OM Jacques-Henri Eyraud a assuré que les jours de l'entraîneur Rudy Garcia ne sont pas comptés, Bernard Tapie a jugé que la crise était "plus profonde que cela. L'essentiel des joueurs n'est plus d'être les meilleurs sur le terrain. Certains ont la tête ailleurs. Il y a un découragement. C'est un cercle vicieux. Quand on n'a plus le moral, plus l'envie, plus l'ambition, cela gagne tout le monde.  Il faut avoir le courage d'affronter cette situation en changeant beaucoup de choses" a réagi Bernard Tapie sur France Bleu Provence.

"Une putain de maladie" (Bernard Tapie)

Bernard Tapie est également revenu sur son combat contre un double cancer de l'oesophage et de l'estomac. "Vous avez des moments où ça va vachement bien et puis d'autres moments où ca va très mal. C'est cette putain de maladie qui est comme ça. C'est incertain. Ça bouge dans tous les sens. Il y a des moments où vous allez vers la guérison et des moments qui ne succèdent qu'à des mauvais moments et je ne vous dis pas la suite". 

Bernard Tapie et les gilets jaunes à La Provence

Sur le mouvement des gilets jaunes, Bernard Tapie a condamné la violente intrusion samedi dans le ministère de Benjamin Griveaux. En revanche, les phénomènes de violences qui émaillent les manifestations "n'ont rien à voir avec l'objectif que poursuivent les gens qu'on appelle les gilets jaunes" a expliqué l'actionnaire principal du journal La Provence qui a mis à disposition ce samedi des locaux du quotidien à Marseille. Bernard Tapie a expliqué avoir fait connaissance avec les gilets jaunes sur un barrage sur l'A8 entre Nice et Marseille : "j'ai baissé ma vitre et je craignais de me faire engueuler. En fait, je me suis cru au stade Vélodrome" a raconté l'homme d'affaire.  

Bernard Tapie a également raconté dans quelles circonstances il avait "en tant qu'actionnaire" demandé au PDG du journal Jean-Christophe Serfati et au directeur éditorial Franz-Olivier Giesbert de réunir des gilets jaunes dans les locaux de La Provence : "ils ont fait ce que je ferais si demain Jean-Luc Mélenchon me le demande. On doit mettre à la disposition des mouvements (des locaux) du moment qu'on ne prend pas parti. Cela fait partie de nos devoirs" a estimé Bernard Tapie qui a l'intention de réserver au mouvement deux pages par semaine pendant un mois dans La Provence. 

Succession de Jean-Claude Gaudin à Marseille : "il y a des talents" (Bernard Tapie)

Bernard Tapie a confirmé qu'il n'avait pas l'intention de refaire de la politique. "J'ai plein des défauts mais quand je veux faire un truc, je l'annonce". Quand à la succession de Jean-Claude Gaudin à Marseille, l'homme d'affaires a estimé qu'il y avait "des talents". "Si je cite des exemples de femmes, Samia Ghali et Martine Vassal ont des qualités de très haut niveau". 

Bernard Tapie sur France Bleu Provence

Choix de la station

France Bleu