Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

EXCLU - François Hollande : "Il y a une dignité à respecter, je pense que François Fillon est en deçà"

vendredi 24 mars 2017 à 10:45 - Mis à jour le vendredi 24 mars 2017 à 11:27 Par Thibaut Lehut, France Bleu Paris et France Bleu

VIDÉO | "Ma position a toujours été de défendre l'indépendance de la justice", a déclaré François Hollande ce vendredi en exclusivité à France Bleu. Une réponse aux accusations de François Fillon, qui dénonçait jeudi l'existence d'un "cabinet noir" élyséen responsable des "fuites sur ses affaires".

François Hollande réagit aux accusations de François Fillon, au micro de France Bleu.
François Hollande réagit aux accusations de François Fillon, au micro de France Bleu. © Radio France -

L'Élysée à l'origine des informations qui fuitent sur les affaires en cours autour de François Fillon ? "Faux", a répondu François Hollande ce vendredi. "Il y a une dignité, une responsabilité à respecter", a déclaré le président de la République en exclusivité à France Bleu. "Je pense que monsieur Fillon est au-delà, ou en deçà".

Ma position a toujours été de ne jamais interférer, ce qui est très différent de mes prédécesseurs" - François Hollande

"Tout est clair ici, et ce qui n'est pas clair c'est ce que François Fillon doit justifier auprès de la justice", a ajouté François Hollande. "Nous n'avons pas à nous mêler des affaires, et ma position a toujours été de défendre l'indépendance de la justice, le respect de la présomption d’innocence, et de ne jamais interférer, ce qui est très différent de mes prédécesseurs", a conclu le chef de l'État.

Fillon dénonce une "machination"

François Fillon a accusé jeudi François Hollande d'être impliqué dans la "machination" dont il se dit victime, lors de l'Émission politique sur France 2. Le candidat de la droite à l'élection présidentielle a ouvertement soupçonné le chef de l'Etat d'avoir œuvré pour alimenter les affaires le concernant, sur lesquelles la justice enquête. Via un communiqué, l'Élysée avait alors immédiatement répondu en condamnant des "allégations mensongères".

François Hollande s'exprimait dans le cadre de l'enregistrement de l'émission Stade Bleu Présidentiel, diffusée le 9 avril prochain sur France Bleu.