Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 53 en orange

Exonération de charges, service civique et formations : ce qu'a dit Emmanuel Macron sur la jeunesse

-
Par , France Bleu
France

À l'occasion d'une interview télévisée ce mardi après la cérémonie du 14-Juillet au format réduit, Emmanuel Macron s'est exprimé sur la jeunesse. Il promet une exonération des charges aux entreprises pour embaucher les jeunes, la création de 100.000 services civiques et 200.000 places de formations.

La jeunesse, la priorité d'Emmanuel Macron dans les prochains mois pour la relance économique du pays.
La jeunesse, la priorité d'Emmanuel Macron dans les prochains mois pour la relance économique du pays. © Maxppp - Thierry LINDAUER

Dans une interview télévisée ce mardi à l'occasion de la cérémonie du 14-Juillet, Emmanuel Macron s'est exprimé sur la jeunesse, un sujet sur lequel il était attendu. "Notre jeunesse, ça doit être la priorité de cette relance", a-t-il commencé, alors que 700.000 jeunes devraient arriver sur le marché du travail à la rentrée.

Exonération des charges pour les jeunes 

Pour éviter une flambée du chômage chez les jeunes en France en raison de la crise économique provoquée par le nouveau coronavirus, le président de la République a promis une exonération exceptionnelle des charges aux entreprises pour favoriser l'embauche des jeunes à "faibles qualifications, jusqu'à 1,6 Smic". Ce dispositif sera "exceptionnel" selon le chef de l'État "parce qu'il durera un à deux ans", détaille-t-il, "on va l'évaluer".

Plus de service civique

Le Président souhaite également tout miser sur le service civique en créant 100.000 nouveaux contrats dans les six prochains mois, soit presque un doublement par rapport aux 140.000 existants.

Plus de formations et de contrats d'insertion

Enfin, le chef de l'État souhaite la création de 300.000 projets et contrats d'insertion pour les jeunes éloignés de l'emploi ainsi que l'ouverture de 200.000 places dans des formations qualifiantes supérieures "pour permettre à un jeune qui n'a absolument aucune issue, aucune perspective d'embauche, de poursuivre un peu ses études avec un accompagnement social", a dit Emmanuel Macron. 

Le gouvernement va donc tenter de retarder l'arrivée d'une partie des jeunes diplômés sur le marché du travail. Pour ces derniers, il sera ainsi possible d'effectuer un semestre ou une année d'études en plus avec l'ouverture de ces 200.000 places. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess