Politique

François de Rugy : "J'attends de voir si Manuel Valls et Benoît Hamon sont prêts à reprendre mes propositions"

Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan et France Bleu lundi 23 janvier 2017 à 8:51

François de Rugy
François de Rugy © Maxppp -

Arrivé premier des "petits candidats" de la primaire de la gauche, le député écologiste de Loire-Atlantique veut rencontrer Manuel Valls et Benoît Hamon avant de faire son choix pour le second tour.

Après avoir été la "révélation" des débats avant le premier tour, le député écologiste de Loire-Atlantique, François de Rugy, termine cinquième et premier des "petits candidats" avec 3,8% des voix. Dans son département, il est même quatrième devant Vincent Peillon avec 8,5%.

Sont-ils prêts à reprendre certaines de mes propositions ?

Avant d'éventuellement annoncer son soutient à l'un des deux qualifiés pour le second tour, Manuel Valls et Benoît Hamon, il souhaite les rencontrer, même s'il connait bien leur programme et qu'il a débattu avec eux : "la question dans une primaire, c'est de savoir qui rassemble le plus, qui est prêt à reprendre des propositions des autres candidats. Moi, j'ai fait 66 propositions, je voudrais savoir si, parmi ces propositions, Benoît Hamon et Manuel Valls sont prêts à en reprendre certaines".

Il y a aussi des sujets sur lesquels les deux candidats se sont peu exprimés estime le député de Loire-Atlantique, "les réformes de société, institutionnelles pour Manuel Valls et pour Benoît Hamon, il y a des sujets sur lesquels il faut discuter comme le revenu de base ou le 49.3 citoyen".

Benoît Hamon, le plus "vert" des deux

En revanche, s'il y a un sujet sur lequel Benoît Hamon a axé une grande partie de sa campagne, c'est l'écologie. Et parler d'écologie, c'est justement la raison qui a poussé François de Rugy à participer à la primaire. "C'est vrai qu'il s'est positionné sur l'écologie à l'occasion de cette primaire, ce qu'il avait peu fait auparavant. Ça peut être, effectivement, un point de convergence entre nous deux. La question, c'est de savoir quelle mise en oeuvre il envisagerait, notamment pour la transition énergétique". Sachant aussi que François de Rugy a, ces derniers mois, soutenu la politique du gouvernement de Manuel Valls.

Le second tour de la primaire de la gauche, ce sera dimanche prochain.