Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Fabien Engelmann, maire FN d'Hayange, devant le tribunal correctionnel de Thionville pour dénonciation calomnieuse

Le maire d'Hayange, Fabien Engelmann, jugé pour dénonciation calomnieuse : c'était mardi 24 mai devant le tribunal correctionnel de Thionville. Derrière ces poursuites, la question des comptes de campagne de l'élu FN. Une amende de 10.000 euros a été requise. Jugement le 14 juin.

Fabien Engelmann poursuivi pour dénonciation calomnieuse.
Fabien Engelmann poursuivi pour dénonciation calomnieuse. © Maxppp -

Au premier plan, Fabien Engelmann jugé mardi 24 mai pour dénonciation calomnieuse par le tribunal correctionnel de Thionville. En toile de fond, les relations à couteaux tirés entre le maire FN d'Hayange et son ancienne première adjointe, Marie Da Silva , ainsi que l'affaire des comptes de campagne de l'élu frontiste.

Publicité
Logo France Bleu

Au départ, Fabien Engelmann avait porté plainte contre l'époux de Marie Da Silva pour usurpation d'identité dans la vente controversée d'une voiture, un véhicule vendu 1.000 euros. Fabien Engelmann accuse le couple Da Silva d'avoir revendu le véhicule à un garage en son nom. "C'est complètement faux", clame à l'audience Alain Da Silva, "Engelmann m'a simplement donné cette voiture qui était devenue une épave".

A quoi ont servi ces 1000 euros ?

Selon les Da Silva, le chèque de 1.000 euros versé à Fabien Engelmann avait un tout autre motif : Marie Da Silva lui aurait fait en pleine campagne des municipales et l'argent aurait servi à payer des tracts pour un meeting. Pour l'ex-première adjointe, Fabien Engelmann a inventé cette histoire de vente de voiture afin de dissimuler le fait qu'il n'a pas déclaré cet argent dans ses comptes de campagne. Des comptes de campagne rejetés par le Conseil d'Etat .

Fabien Engelmann n'a pas pu s'expliquer à l'audience. Son avocat a expliqué qu'il était retenu par une réunion, mais il dénonce un "acharnement politique" contre le maire d'Hayange.

Pour la procureure, en tout cas, la dénonciation calomnieuse ne fait pas de doute : "Pour régler ses difficultés de compte de campagne, Fabien Engelmann a instrumentalisé la justice en déposant plainte pour usurpation d'identité. La manoeuvre est établie". "Ce sont", ajoute-elle, "des faits suffisamment graves pour un élu de la République". Elle réclame 10.000 euros d'amende. Le tribunal rendra sa décision le 14 juin.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

L'info en continu

Publicité
Logo France Bleu