Politique

Fabien Robert (Modem) : "On ne peut pas mettre nos différences avec Fillon sous le tapis"

Par Florence Pérusin, France Bleu Gironde mardi 29 novembre 2016 à 10:43

Fabien Robert dans le studio de France Bleu Gironde
Fabien Robert dans le studio de France Bleu Gironde © Radio France - Aurélie Bambuck

L'adjoint Modem d'Alain Juppé fait partie des élus qui se réuniront ce mardi soir autour d'Alain Juppé de retour sur ces terres bordelaises. Il plaide pour un rassemblement de la droite et du centre en 2017 mais souligne les nombreuses différences de fond avec François Fillon. Interview.

France Bleu Gironde : Qu'allez vous dire à Alain Juppé ce mardi soir?

Fabien Robert : D'abord je vais le remercier de nous avoir permis de vivre cette aventure, d'avoir voulu rassembler la France, et pas seulement la droite, et d'avoir fait une campagne de vérité, car pour battre le FN l'année prochaine, il faudra regarder cette réalité en face, mais aussi montrer des chemins d'espérance, et c'est peut-être ça qui n'a pas été compris. Cela restera en tous cas une magnifique campagne.

Vous êtes derrière Fillon désormais ?

Je suis centriste et ce qui va compter désormais, c'est le programme. On ne peut pas avoir soutenu le programme d'Alain Juppé et dire dès le lendemain qu'on soutient un programme complètement différent. La porte n'est pas fermée avec François Fillon, car nous pensons qu'il faut un rassemblement pour battre le populisme et le socialisme, mais il y a des différences de fond qu'on ne peut pas mettre sous le tapis. Nous allons ouvrir de longues discussions et ce sera ensuite à François Bayrou à prendre sa décision.

Que pensez vous d'Emmanuel Macron ?

Moi, je n'ai pas une grande confiance en lui. Il a des idées qui ne sont pas très éloignées du centre, c'est vrai, mais pour l'instant il n'a rien montré. C'est la surface de l'océan : c'est beau mais cela n'a aucune force. Moi je préfère les lames de fond et François Bayrou est une lame de fond, Marcon c'est une belle devanture.

La ville de Bordeaux peut-elle suffire à Alain Juppé ?

Je pense qu'il terminera son mandat de maire jusqu'en 2020. Il n'a pas l'habitude de faire les choses avec détachement, la mairie de Bordeaux c'est pas la pré-retraite, c'est un mandat ! Et même si on est déçus, notre chef politique retrouve sa place renforcé par l'ampleur du score dans le département et à Bordeaux.

►►► LIRE AUSSI | Alain Juppé : "J'ai donné 40 ans de ma vie au service de la France"

Partager sur :