Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Fabien Robert publie son livre : "Bordeaux a changé d'ère politique"

-
Par , France Bleu Gironde

"Pourquoi je crois en la politique", c'est le titre du livre d'entretiens que publie ce lundi Fabien Robert, le premier adjoint au maire de Bordeaux et président du MoDem en Gironde. Il témoigne notamment des heures vécues à l'occasion du départ d'Alain Juppé en février dernier.

Fabien Robert invité de France Bleu Gironde.
Fabien Robert invité de France Bleu Gironde. © Radio France - Florence Pérusin

Bordeaux, France

A seulement 34 ans, Fabien Robert a choisi de raconter son expérience politique. Dans "Pourquoi je crois en la politique", publié ce lundi aux éditions Atlantica, le premier adjoint de Nicolas Florian à la mairie de Bordeaux et président du MoDem en Gironde raconte son expérience politique et surtout témoigne des moments vécus en février dernier, lors du départ d'Alain Juppé de la mairie de Bordeaux. Il en profite pour appeler au rassemblement pour les prochaines élections municipales. Interview.

France Bleu Gironde : Pourquoi ce livre ?

Fabien Robert : J'ai passé onze années aux côtés d'Alain Juppé. Je décide de faire ce livre au lendemain de son départ. On l'a écrit avec le journaliste Hervé Mathurin très rapidement. Ça me semblait important de raconter autant mon expérience avec Alain Juppé que ce qui s'est passé dans les coulisses le 13 février dernier au moment de son départ de la mairie de Bordeaux. Il n'y a pas derrière cela une ambition d'essai politique mais simplement raconter, donner à voir et donner envie j'espère.

Il faut être humble. La véritable élection est dans huit mois.

Qu'est-ce qui justifiait de le raconter aussi vite ?

En réalité, au mois de février dernier, Bordeaux change d'ère politique. On passe de 71 ans avec un ancien Premier ministre à la tête de la ville à un nouveau maire, Nicolas Florian, choisi par Alain Juppé, qui n'a plus le même profil. Bordeaux sera d'ailleurs l'une des dernières grandes villes à avoir basculé sur ce profil de maire. Rennes, Strasbourg, Montpellier, Nantes ont déjà changé de profil depuis un moment. Avec des maires locaux, ancrés dans leur territoire, qui n'affichent pas d'ambition nationale. On ne mesure pas encore toutes les conséquences de ce bouleversement politique. J'ai eu la chance de le vivre et je voulais le raconter. 

Vous estimez pour autant que l'essai reste aujourd'hui à confirmer ?

Il faut être humble. La véritable élection est en mars 2020. Les Bordelais ont une présomption favorable car le nouveau maire est jeune. Il a une manière assez moderne de faire de la politique. Il s'inscrit dans les pas d'Alain Juppé mais il pose une ambition nouvelle en matière écologique, démographique et en matière de mobilité. Nous avons encore huit mois pour convaincre. 

Toutes les bonnes volontés, modérées, sont les bienvenues dans l'équipe de Nicolas Florian.

Ce sera avec La République en marche ou contre elle ?

Ça peut se faire avec tous les modérés sans que les partis politiques ne viennent mettre leur nez dans toute cela. Je suis président d'un parti politique mais Nicolas Florian ne sera pas le candidat des LR, le candidat du MoDem. Il sera le candidat d'un projet derrière lequel peuvent se ranger des étiquettes. il y a déjà deux adjoints au maire LaRem (Brigitte Collet et Marik Fetouh, NDLR). Je pense qu'il y a une place pour la République en marche si l'on s'entend sur un projet.

Mais le parti du président ne semble pas l'entendre ?

On est encore loin de la campagne, de la présentation du projet. Il faut aussi que les uns et les autres existent pour pouvoir peser. C'est assez normal. Mais toutes les bonnes volontés, modérées, qui sont fières du parcours réalisé à Bordeaux avec Alain Juppé et qui pensent qu'il faut porter un nouveau projet sont les bienvenues dans l'équipe de Nicolas Florian.

Fabien Robert présentera son livre ce lundi 24 juin à 19h à la salle capitulaire de la cour Mably.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu