Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Candidature Fillon : pour Fabienne Keller, "il est temps de ne pas laisser le mur s'approcher sans rien faire"

mercredi 1 mars 2017 à 21:20 - Mis à jour le jeudi 2 mars 2017 à 9:20 Par Lucile Guillotin, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Fabienne Keller appelle François Fillon à se retirer. La sénatrice les Républicains du Bas-Rhin estime qu'il doit "prendre en compte l'intérêt de la France afin d'éviter au pays la victoire de Marine Le Pen".

Fabienne Keller a soutenu Alain Juppé pendant la primaire de la droite
Fabienne Keller a soutenu Alain Juppé pendant la primaire de la droite © Radio France -

Strasbourg, France

Fabienne Keller demande à François Fillon de retirer sa candidature. Sur France Bleu Alsace ce jeudi, comme dans un communiqué la veille, la sénatrice les Républicains du Bas-Rhin a qui a soutenu Alain Juppé pendant la primaire l'appelle "à prendre une décision plus grande que son destin personnel".

"Je ne suis pas sûre que François Fillon soit en capacité de fédérer, de donner envie."

Elle ajoute qu"il n'est pas possible de continuer à faire campagne contre la justice" en rappelant qu'elle respecte "'la légitimité de François Fillon, la présomption d’innocence et son droit de se défendre".

"Evidemment, je suis fan du plan A, comme Alain (Juppé)."

Elle poursuit :"Ma seule boussole, c’est l’intérêt de la France et la réussite de l’alternance afin d’éviter au pays le danger du populisme et la victoire de Marine Le Pen". Et "un sursaut collectif est impératif" conclut-elle.

A ECOUTER : Fabienne Keller était l'invité de France Bleu Alsace.