Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Face aux difficultés du PS, le maire d'Issoudun André Laignel appelle à une union de la gauche

-
Par , France Bleu Berry

Le Parti Socialiste est l'un des grands perdants des élections européennes avec 6,19% des voix, soit à peu près le même score que lors de la dernière présidentielle. Un marasme qui appelle une réaction, reconnait André Laignel.

André Laignel estime qu'il faut s'entendre à gauche pour retrouver du poids
André Laignel estime qu'il faut s'entendre à gauche pour retrouver du poids © Radio France - Jonathan Landais

On parle moins de la déroute du PS que de celle des Républicains depuis dimanche et le scrutin européen, sans doute parce qu'elle est moins inattendue. Et pourtant, avec 6,19% les socialistes ont confirmé les mauvais résultats de la dernière présidentielle de 2017. "Je craignais pire" reconnait même André Laignel, le maire PS d'Issoudun et vice président de l'association des maires de France. "L'enjeu c'était de savoir si nous aurions des élus ou pas. Nous en avons six, ce n'est pas satisfaisant mais nous avons évité le pire. Les socialiste étaient encore au pouvoir il y a à peine plus de deux ans. Il y a eu plusieurs erreurs de gouvernement et j'ai été très critique à ce sujet, on a oublié le peuple et je crois que quand on oublie le peuple le peuple se venge."

André Laignel revient sur les difficultés actuelles du Parti Socialiste

Pour André Laignel, seule une union pourra permettre au PS de redresser la barre

"Moi je suis quelqu'un qui a travaillé auprès de François Mitterand, qui disait qu'il n'y a pas d'autre voie que l'union. Si nous étions allés au combat ensemble, y compris les Verts, nous serions en tête de cette élection. Et donc c'est cette union qu'il faut reconstituer mais pas n'importe comment."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess