Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Farida Amrani a déposé un recours contre l'élection de Manuel Valls : "Des dizaines de signatures ne correspondent pas"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Battue au second tour des législatives avec 139 voix d’écart, Farida Amrani ne baisse pas les bras. La candidate de la France Insoumise dans l'Essonne a déposé mercredi un recours devant le Conseil constitutionnel. Sur France Bleu, elle dit avoir constaté plusieurs irrégularités lors du vote.

© Maxppp -

Farida Amrani, battue d'extrême justesse lors de l'élection législative par Manuel Valls dans la 1ère circonscription de l’Essonne était l'invitée de France Bleu Paris à 8h15 ce mercredi. La candidate de la France Insoumise a décidé de contester l'élection de l'ancien premier ministre devant le Conseil constitutionnel. Elle estime toujours qu'elle a gagné l'élection, et qu'elle aurait du être à la place de Manuel Valls lors de la rentrée parlementaire ce mardi. Le recours a été déposé mercredi après-midi.

D'après la candidate, "des signatures ne correspondent pas" entre le premier et le deuxième tour

La candidate déçue dénonce un problème de signatures sur les cahiers d'émargements : "Nous avons des dizaines et des dizaines de signatures qui ne correspondent pas entre le premier et le deuxième tour, explique-t-elle. Il a fallu qu'on fasse intervenir la préfecture de l’Essonne, puisque la mairie de Bondoufle, dont le maire était l'un des premiers soutiens de l'ex premier ministre, nous a mis quelques bâtons dans les roues, poursuit la candidate. Il a refusé de nous donner les éléments, et notamment du premier tour, puisque les cahiers d'émargement étaient différents entre le premier et le second tour. Ils ont le droit de le faire, mais les signatures censées provenir de la même personne ne correspondent pas entre le premier et le second tour, a-t-elle insisté. C'est quelque chose qui est vu par les assesseurs dans certains bureaux de vote."

La candidate dénonce un procès en antisémitisme

La candidate a par ailleurs dénoncé le traitement dont les militants de La France insoumise ont été l'objet au soir du second tour. Ce soir là, "Manuel Valls a dit 'là-bas, vous dégagez'," a expliqué Farida Amrani. "On a voulu me faire tomber dans les escaliers", a-t-elle affirmé, répondant aux accusations de violences de la part de ses militants. Accusée d'antisémitisme, elle a dénoncé : "C'est parce que je m'appelle Farida Amrani qu'on me fait un procès en antisémitisme". La candidate affirme réfléchir à attaquer Manuel Valls en diffamation.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess