Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Femu a Corsica : le parti enfin structuré

lundi 25 mars 2019 à 10:46 Par Hélène Battini et Thibault Quilichini, France Bleu RCFM

Femu a Corsica a tenu son premier Cunsigliu naziunale ce dimanche à Corte. Christine Colonna en a été élue présidente à l’unanimité.

Le grand parti de gouvernement voulu par les nationalistes arrive à la fin de son processus de création, entamé il y a un an et demi.
Le grand parti de gouvernement voulu par les nationalistes arrive à la fin de son processus de création, entamé il y a un an et demi. - DR/

Corse, France

Le grand parti de gouvernement voulu par les nationalistes arrive à la fin de son processus de création, entamé il y a un an et demi, avec la mise en place de ce Cunsigliu Naziunale dont le rôle sera de valider ou pas  les propositions faites par l'exécutif du mouvement. Christine Colonna, seule candidate en lice et ancienne conseillère territoriale nationaliste a donc été choisie par les militants et les élus de Femu a Corsica pour présider cette nouvelle entité. Trois collèges de 25 personnes chacun la composent, 75 personnes au total avec une parité entre les élus et les militants. Prochaine étape désormais, rassembler les différentes composantes de la majorité territoriale pour se mobiliser avant la venue d'Emmanuel Macron dans l'île.

"Une municipale n’est pas une territoriale"

Jean-Félix Acquaviva, le  secrétaire général du parti : « Pour éviter un show de communication et une parodie de consultation il faudra que l’on finisse ce débat sur la question du comment mobiliser avec les partenaires Pè a Corsica et au-delà pour qu’il y ait de vraies réponses apportées à la Corse qui attend autre chose qu’un show scénarisé dans un village à but d’opinion publique française. La Corse attend des résultats concrets sur les _services publics, la fiscalité, l’autonomie_...

...Et puis il y a la question de la façon d’aborder les municipales et l’implantation locale avec un débat sur la méthode en respectant le contrat Pè a Corsica…une municipale n’est pas une territoriale. Il faut s’ouvrir toujours plus vers la société civile et la Corse avec les forces vives en même temps que _consolider Pè a Corsica_, c’est l’enjeu de la déclinaison au cas par cas de ce qu’on va proposer à nos partenaires. »