Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Fenwal : cinq ans après le plan social, "le bilan est plutôt positif", selon le député Nicolas Forissier

-
Par , France Bleu Berry

Le député Les Républicains de l'Indre Nicolas Forissier se dit confiant quant au développement de Fenwal et Azur-Med sur le bassin d'emplois de La Châtre.

Nicolas Forissier, député de l'Indre
Nicolas Forissier, député de l'Indre © Radio France

Lacs, France

C'était il y a cinq ans. En octobre 2014, Fenwal annonçait la mise en place d'un plan social. Au total, près de 240 postes ont été supprimés sur les 460 existants. "Il faut se souvenir du tremblement de terre en 2014, la brutalité de l'annonce du plan social. J'étais furieux de la façon dont ça s'était passé", se rappelle Nicolas Forissier. Le député Les Républicains de l'Indre considère que cinq ans après, la situation a évolué de façon positive. "Au final, Fenwal a joué le jeu et a tenu ses engagements. L'usine a fait l'objet de très nombreux investissements, avec pas loin de 7 millions d'euros", indique Nicolas Forissier, invité de France Bleu Berry ce lundi.

Pas d'inquiétude concernant l'avenir de Fenwal

Plusieurs salariés font part de leur doutes concernant l'avenir du site de Fenwal à Lacs. Ils font état de signes jugés inquiétants : le démantèlement de certaines machines, le non-renouvellement de plusieurs contrats d'intérimaire... "Je n'ai pas d'inquiétude particulière. J'ai plutôt des signes positifs. À mon avis, l'état d'esprit de Fenwal n'est pas de fermer ce site industriel", assure Nicolas Forissier.

On ne s'est pas battu pour rien depuis cinq ans. À titre personnel, je continuerai toujours le combat"

Le député LR de l'Indre est formel : il veut faire du bassin de La Châtre une zone de développement de structures spécialisées dans le domaine médical. "J'ai proposé qu'on aille plus loin, qu'on créé une zone spécialisée dans le médico-chirurgical. C'est pour créer de l'emploi de très haute qualité dans le bassin de l'emploi de La Châtre", précise Nicolas Forissier, sur France Bleu Berry. 

Il faut qu'on arrête d'avoir peur, qu'on ait une vision positive. Mais ça veut dire qu'il faut se bouger les fesses"

Pleine confiance dans le projet d'Azur-Med

En novembre 2016, la société Azur-Med annonçait son implantation sur le site de Lacs. À la clé : environ 150 créations de postes en trois ans. Fin 2019, ils ne sont qu'une dizaine de salariés à travailler sur le site. "Tout ne se fait pas en un coup de baguette magique. Surtout dans l'industrie médicale, ça prend du temps. Les choses sont lentes", insiste Nicolas Forissier. Le maire de Lacs a fait part de son impatience et de ses doutes sur la concrétisation du projet. "Moi, je suis très confiant. Vous avez des machines qui tournent et deux autres salles blanches qui vont être équipées dans les deux ou trois mois qui viennent", répond le député LR de l'Indre.

Le projet d'installation d'Azur-Med a été en partie financé par des aides publiques. "Les 900 000 euros dont on parle souvent sont débloqués au fur et à mesure que les emplois seront concrétisés. Il n'y a pas de gaspillage d'argent public", assure Nicolas Forissier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu