Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Fermeture de la perception de Mormoiron : "On commence à devenir reculés "

jeudi 2 novembre 2017 à 18:56 Par François Madeuf, France Bleu Vaucluse

La mairie de Méthamis (Vaucluse) se mobilise contre le fermeture d'une perception à Mormoiron. Ce bureau du trésor public s'occupe de plus de 12.000 administrés. Ils devront désormais se rendre à Carpentras.

La banderole érigée à Méthamis demande le maintient de la perception de Mormoiron
La banderole érigée à Méthamis demande le maintient de la perception de Mormoiron © Radio France - François MADEUF

Méthamis, France

Pour les habitants des petits villages alentours, c'est un nouveau coup porté au service public de proximité : la perception de Mormoiron doit fermer au 1er janvier prochain. Les contribuables devront se tourner vers le centre des impôts de Carpentras.

"On a déjà perdu le bureau de poste, à présent ce sont les impôts... Il n'y a plus rien comme services dans notre village, à part la petite épicerie" regrette Marie-France, une habitante de Méthamis. Et qu'on ne lui suggère pas de remplir sa déclaration en ligne : "Internet je l'ai pas ! Mon problème à moi, c'est grave... Quand on n'a pas internet, on ne peut plus rien faire."

Pas de transport public aller à Carpentras

Le maire de cette petite commune a décidé de se mobiliser. Une banderole votée au conseil municipal accueille les visiteurs avec l'inscription "NON à la suppression de la perception de Mormoiron". Pour Claude Pagès, le service rendu ne sera plus le même :

"À Momoiron, je n'avais pas besoin de prendre un ticket. J'étais reçu par quelqu'un qui me connaissait et qui connaissait la situation de la commune. À Carpentras, j'ai attendu 20 minutes. Sans compter qu'il faut y aller ! On n'a pas de bus qui dessert Carpentras."

Et les ennuis ne concernent pas que les particuliers. Les communes aussi sont affectées. "La directrice de la perception était à notre écoute, se souvient Claude Pagès. Parfois même elle se déplaçait. On avait l'aide qu'il fallait pour nous aider à boucler nos budgets. Demain, ne me dîtes pas qu'on aura le même service."

Le maire de Méthamis espère maintenant mobiliser les 14 communes concernées pour aller manifester devant la perception de Mormoiron.