Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Fermeture des bars et restaurants à Aix-Marseille : un "assassinat économique" pour Stéphane Ravier (RN)

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Le sénateur Rassemblement national des Bouches-du-Rhône ne mâche pas ses mots après l'annonce de la fermeture des bars et des restaurants dans la métropole dès ce samedi. Sur France Bleu Provence, Stéphane Ravier parle d'un "assassinat". Il dit craindre une explosion du chômage à Marseille.

Stéphane Ravier en colère après les annonces du gouvernement.
Stéphane Ravier en colère après les annonces du gouvernement. © Maxppp - VALLAURI Nicolas

Les réactions des élus se multiplient ce jeudi matin après l'annonce du gouvernement de la fermeture des bars et des restaurants dès samedi dans la métropole d'Aix-Marseille, placée en Alerte Maximale, pour lutter contre la propagation du virus, 92 communes au total sont concernées. Une annonce vécue comme un coup de massue, que les élus ne manquent pas de commenter et critiquer, comme Stéphane Ravier, sénateur RN des Bouches-du-Rhône et conseiller municipal.

"Marseille tousse un peu, c'est Paris qui est malade. Monsieur Véran prend des mesures agressives. C'est un assassinat économique." - Stéphane Ravier   

Stéphane Ravier qui estime que ces mesures auront des conséquences très lourdes sur le plan économique : "Plusieurs centaines de ces restaurateurs et cafetiers sont déjà sur la corde raide, en annonçant leur fermeture, on annonce en fait leur fermeture définitive. Et une explosion du chômage en particulier à Marseille, c'est totalement irresponsable." 

Des dispositions temporaires, précise le ministre, avec un soutien apporté aux entreprises forcées de fermer, comme le dispositif du chômage partiel. Le taux d'incidence dans la métropole est de 250 cas pour 100.000 habitants, c'est le taux le plus élevé en France. Aix-Marseille et la Guadeloupe sont les deux zones concernées par l'alerte maximale. Si la situation vient encore à se dégrader, les territoires concernés pourraient passer en état d'urgence sanitaire.

Mais pour Stéphane Ravier, il aurait fallu prendre des mesures plus tôt : "Le gouvernement une fois de plus n'a pas été capable d'affronter le flux de touristes à Marseille cet été, comme il ne sait toujours pas gérer les centres de dépistage, comme il n'a pas mis en place les contrôles aux frontières des pays à risque". 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess