Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fête de la Violette : Guillaume Peltier, le "candidat idéal" pour incarner la droite aux régionales

-
Par , France Bleu Orléans

La septième édition de la Fête de la Violette, organisée par Guillaume Peltier, s'est tenue ce samedi à La Marolle-en-Sologne. Une centaine d'élus locaux ont affiché leur soutien au numéro deux des Républicains, bien qu'il n'ait pas annoncé sa candidature aux prochaines élections régionales.

Guillaume Peltier a tenu un discours d'une trentaine de minutes pour clore la 7ème édition de la Fête de la Violette
Guillaume Peltier a tenu un discours d'une trentaine de minutes pour clore la 7ème édition de la Fête de la Violette © Radio France - Marine Protais

La droite régionale vient de faire sa rentrée ! La septième édition de la Fête de la Violette organisée par le vice-président des Républicains, Guillaume Peltier, s'est déroulée au lieu-dit La Tuilerie, à La Marolle-en-Sologne, dans le Loir-et-Cher, ce samedi. Environ huit cents personnes y ont participé dont des maires ruraux, des sénateurs et de nombreux militants. L'invité vedette, l'ancien ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo n'est finalement pas venu à cause d'un "imprévu".

Même si Guillaume Peltier n'a pas officiellement annoncé sa candidature aux élections régionales, son discours avait tout d'un futur candidat avec, en ligne de mire, les Verts. 

Moi, je suis de droite et j'en suis fier. Je suis écologiste et j'en suis fier. Mais je n'accepte pas que l'écologie soit confisquée par une minorité d'extrême gauche qui dit n'importe quoi.

Le numéro deux des Républicains défend notamment "les sapins de Noël", ce qui lui a valu les rires et applaudissements de ses militants qui écoutaient attentivement, assis sur des bottes de foin.

La candidature de Peltier dans toutes les têtes

Le numéro deux des Républicains a pu compter sur le soutien inconditionnel des élus du Loiret, venus l'entourer à la Fête de la Violette. "Guillaume, en avant ! Pas en marche, mais en avant !", a clamé le maire d'Orléans, Serge Grouard, dans son discours. 

Près de 800 personnes ont participé à la Fête de la Violette 2020
Près de 800 personnes ont participé à la Fête de la Violette 2020 © Radio France - Marine Protais

Les prises de paroles se sont succédé et le message était clair : gagner la confiance des électeurs du Centre-Val-de-Loire, région dirigée par la gauche depuis plus de vingt ans. 

Pour y parvenir, "il faut unir la droite et le centre", insiste Chrystel de Filippi, adjointe à l'éducation au maire d'Orléans. Et pour elle, cela ne fait aucun doute, la personne la mieux placée pour y arriver, le "candidat idéal", c'est Guillaume Peltier.

Guillaume Peltier est président du groupe UDC depuis plus de six ans. Il a fait le travail et il l'a bien fait, donc pour moi, il est tout à fait légitime à devenir la tête de liste pour les élections régionales.

Elle est persuadée qu'il est également capable de constituer "une équipe jeune, dynamique et paritaire". Tous veulent y croire mais pour cela, il faut se montrer "unis" renchérit Eric Doligé, ancien sénateur et ex-président du conseil général du Loiret.

"Unir, rassembler", ces verbes étaient sur toutes les lèvres, même si Claude de Ganay, député du Loiret, n'est pas toujours d'accord avec Guillaume Peltier qu'il croise souvent à l'Assemblée Nationale, ce qui leur permet "d'échanger, de confronter nos différences parfois mais aussi de mettre en commun nos aspirations pour l'avenir". Et l'avenir, c'est aussi l'élection présidentielle de 2022, pour laquelle certains imaginent déjà Guillaume Pelletier candidat de la droite.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess