Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Figure de la cause alsacienne, Henri Goetschy est mort

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

L'ancien sénateur et président du conseil général du Haut-Rhin Henri Goetschy est décédé cette nuit, du 16 au 17 avril, à l'âge de 95 ans. Grand défenseur de la cause alsacienne, il avait notamment contribué à la promotion de la langue régionale.

Henri Goetschy, ancien président du conseil général du Haut-Rhin, est mort à l'âge de 95 ans.
Henri Goetschy, ancien président du conseil général du Haut-Rhin, est mort à l'âge de 95 ans. - Catherine Goetschy

L'Alsace perd l'une de ses grandes figures politiques. Henri Goetschy, 95 ans, a perdu la vie cette nuit, du 16 au 17 avril. Ancien sénateur centriste (1977 à 1995) et président du conseil général du Haut-Rhin (1973-1988), il a été à l'initiative de plusieurs politiques en faveur de la décentralisation, de la préservation des cigognes ou encore de la promotion de la langue alsacienne.

Défense du bilinguisme

C'est en 1973 qu'il devient président du conseil général du Haut-Rhin jusqu'en 1988, date à laquelle il désigne Jean-Jacques Weber comme son successeur. "Il a contribué à la création de l'écomusée, à la sauvegarde du château du Hohlandsbourg, à la création de la brigade verte", énumère Eric Straumann, maire de Colmar.  

Henri Goestschy devient sénateur du Haut-Rhin en 1977.  Il sera réélu en 1986 pour ensuite devenir membre du conseil régional d'Alsace de 1992 à 1998. Un de ses grands dossiers politiques fut la défense de la langue régionale. "Il a mis en place les premières écoles bilingues au début des années 1990 dans le secteur de Soultz", rappelle le maire de Colmar.

L'ancien sénateur avait pris également une grande place dans la préservation des cigognes. "A la fin des années 1970, il restait quelques couples en Alsace, c'est grâce à sa politique qu'aujourd'hui on a des cigognes en nombre", précise Eric Straumann. 

La ministre déléguée à l'insertion professionnelle Brigitte Klinkert a également réagi. "Il incarnait l’Alsace et a eu une action déterminante pour le bilinguisme" a commenté dans un communiqué l'ancienne présidente du conseil départemental du Haut-Rhin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess