Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Financement régional des travaux d'un château dans l'Allier : les propriétaires réagissent, la gauche persiste

Par communiqué, les propriétaires du château des Vieux Melays (Allier) affirment ne pas être milliardaires et ne pas mériter d'être mis à ce point en lumière par un conflit politique. Le groupe d'opposition à la région prend acte mais ne varie pas sur la portée du dossier.

Le chateau des Vieux Melays dans l'Allier.
Le chateau des Vieux Melays dans l'Allier. © Maxppp - Philippe BIGARD

L'affaire faisait grand bruit depuis vendredi dernier : la région Auvergne-Rhône-Alpes a récemment accordé une subvention de 40 000 euros pour des travaux sur le Château des Vieux Melays, à Neuvy, dans l'Allier. Subvention qui a provoqué l'indignation de l'opposition socialiste à Laurent Wauquiez car les propriétaires du château sont issus de la famille des Heriard-Dubreuil, milliardaires notamment grâce à leurs parts dans le grand groupe de spiritueux Cointreau. En pleine crise économique, accorder 40 000 euros à une famille dont la fortune est estimée à plus de 3 milliards et demi d'euros, difficile à accepter.

"Double méprise" selon les propriétaires

Sauf que les propriétaires du château s'offusquent eux aussi. Patricia Heriard-Dubreuil a été surprise en fin de semaine dernière de voir son château mis dans la lumière par l'opposition régionale. "Il y a une double méprise. D'une part sur l'identification qui "contribue à alimenter une polémique politicienne" explique-t-elle à France Bleu. Ils ne sont actionnaires du groupe Cointreau qui sont en fait leurs cousins. 

Autre mauvais procès, sur la subvention, faite dans les règles selon elle : "Les subventions obéissent à des règles extrêmement précises et ce n'est pas du tout à la tête du client ou par copinage. Cela se passe sur la base d'un dossier qui est d'abord établi par la DRAC sur les mérites du projet de restauration qui concerne des édifices classés. S'agissant de la région, à cela se rajoute le souci du développement du territoire et nous avons dû apporter dans notre dossier de demande des preuves de ce que nous faisions pour animer localement le patrimoine".

Pour la gauche, le sujet "reste entier"

Contacté par France Bleu, le groupe socialiste à la région dit être "désolé" pour les propriétaires dans l'Allier mais il maintient sa position.  Même s'il ne s'agit pas de la branche de la famille actionnaire du groupe Cointreau, il s'agit d'une lignée direct. C'est la famille Heriard-Dubreuil qui est visée "dans son intégralité". Pour l'opposition de gauche à Laurent Wauquiez le problème reste le même : "accorder de l'argent public à des gens qui vraisemblablement n'en ont pas besoin".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess