Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Firminy : un conseil municipal extraordinaire de plus en plus probable

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Ils sont 10 élus de la majorité à vouloir la tenue d'un conseil municipal extraordinaire et 7 de l'opposition. Pour l'instant aucune alliance n'est annoncée, mais le courrier pour demander une telle réunion sera certainement envoyé d'ici la fin de la semaine.

10 élus de la majorité et 7 de l'opposition demandent la tenue d'un conseil municipal extraordinaire à Firminy.
10 élus de la majorité et 7 de l'opposition demandent la tenue d'un conseil municipal extraordinaire à Firminy. © Maxppp -

La tenue d'un conseil municipal extraordinaire est de plus en plus probable à Firminy. Dix élus de la majorité municipale sont prêts à envoyer une demande pour une telle réunion, tandis que sept élus de l'opposition ont déjà envoyé un courrier. Selon Laurence Juban, adjointe à la culture, le courrier est en cours d'écriture, et il devrait être envoyé d'ici la fin de la semaine. Pour l'instant, les élus n'évoquent pas d'alliance entre opposition et majorité pour réunir le quorum nécessaire. Pour que ce conseil municipal extraordinaire puisse se tenir, il faut qu'un tiers des élus municipaux en fassent la demande, soit 11 conseillers.

Lundi 25 janvier, le maire de Firminy, Marc Petit a annoncé faire appel de sa condamnation d'un mois de prison avec sursis pour agression sexuelle. Mais cette décision ne change en rien la position des conseillers municipaux qui demandent son retrait depuis la date de sa condamnation par le tribunal de Saint-Étienne, le 14 février dernier. A l'ordre du jour du conseil municipal extraordinaire, la majorité aimerait évoquer l'éthique et l'autorité morale de Marc Petit, et de nouveau souligner leur demande pour que le maire démissionne.

Du côté de l'opposition, presque même son de cloche. Julien Luya affirme que ce conseil municipal extraordinaire va permettre à tous les conseillers municipaux de donner leur avis et de rendre les débats à Firminy plus serein : "Ce conseil municipal extraordinaire va permettre de réaffirmer le fait que nous souhaitons la démission de Marc Petit, mais _nous ne souhaitons pas du tout l'explosion du conseil municipal_. On dirait que celui qui veut l'explosion de l'équipe, c'est Marc Petit lui-même. En refusant de démissionner, il prend un risque énorme de faire exploser sa majorité". Pour l'élu de l'opposition, il faut qu'un nouveau membre de la majorité soit élu par le conseil municipal jusqu'aux prochaines élections

Les élus de Firminy aimeraient que ce conseil municipal extraordinaire se tiennent avant le prochain conseil municipal, fixé au 1er avril. Il sera alors question du budget de la commune. Selon Julien Luya, il semble impossible que les élus qui veulent la démission du maire votent en faveur de son budget. Et si un budget communal n'est pas accepté par les élus, c'est le préfet qui le gère : soit il en garde la gestion jusqu'en 2020, soit il dissout le conseil municipal. Dans ce cas, les appelous seraient appelés aux urnes et un nouveau maire pourrait être élu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess