Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Flambée suspecte d'adhésions au Parti socialiste en Moselle

mardi 31 mai 2016 à 9:14 Par Cécile Soulé, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu

Le bureau national des adhésions du PS se penche depuis dix jours sur une flambée d'adhésions à la fédération socialiste de Metz : 177 nouvelles adhésions entre janvier et mai, soit une augmentation d'environ 25%. Une enquête interne est lancée.

Trois sections socialistes de Metz ont connu une forte hausse d'adhesions
Trois sections socialistes de Metz ont connu une forte hausse d'adhesions © Maxppp - Xavier Léoty

Metz, France

Actuellement, le PS a plutôt tendance à perdre des adhérents. Les 177 nouvelles adhésions dans les trois sections socialistes de Metz entre janvier et mai apparaissent donc un peu suspectes. Cela représente environ 25% d'adhésions supplémentaires à Metz. Le secrétaire fédéral du PS en Moselle, Jean-Pierre Liouville: "Ça nous a mis la puce à l'oreille dans cette période, c'était un nombre un peu trop important".

Des sanctions sont réclamées en cas de fraude. Le bureau national des adhésions du PS a lancé une enquête interne : il tente de vérifier s'il y a eu fraude en demandant aux nouveaux adhérents de confirmer leur démarche par écrit. L'un des secrétaires de section de Metz, Jean-Michel Toulouze (section Metz 4), assure qu'il connaît quelqu'un qui a été encarté à son insu.

Des adhésions pour soutenir les futurs candidats aux législatives ?

Mais dans la plupart des cas, ce serait davantage des adhésions opportunistes, explique la députée de Moselle Aurélie Filippetti: "Comme les désignations des futurs candidats aux élections législatives vont se faire à partir des listes d'adhérents à jour au 30 avril, on peut imaginer que ce sont des candidats potentiels pour les élections législatives qui ont voulu ainsi s'attirer des soutiens".

Mais si ces adhésions sont peu sincères, ça ne choque pas le secrétaire de section de Metz Sud Yoann Hadadi : "Les unes et les uns ont peut-être envie d'être candidats à un moment donné, créer à un moment donné autour d'eux un ensemble de soutiens. Ça existe, ce n'est pas critiquable. Je ne crois pas qu'on puisse critiquer des gens qui arriveraient à un moment donné à faire adhérer au Parti socialiste". D'autres en revanche trouvent la pratique franchement d'un autre âge. Au final, on ne sait pas encore à qui tout ça profitera.

Le résultat de cette enquête interne à la fédération PS de Moselle sera rendu mi-juin. Le bureau national des adhésions du PS a aussi été saisi d'irrégularités dans la 1ère circonscription de la Vienne.