Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Florian Philippot dénonce "le mépris du gouvernement" face aux gilets jaunes

vendredi 30 novembre 2018 à 11:19 Par Antoine Loistron et Nicolas Crozel, France Bleu Isère

Invité de France Bleu Isère à l'occasion de sa venue de Grenoble aujourd'hui vendredi et demain samedi, l'ex-bras droit de Marine Le Pen soutient le mouvement des "gilets jaunes" et dénonce la politique du gouvernement, ainsi que les directives européennes de libre échange.

Florian Philippot, président des Patriotes
Florian Philippot, président des Patriotes © Maxppp - Maxppp

Grenoble, France

Le mouvement des gilets jaunes est une protestation « populaire qui vient de la base ». Voilà comment Florian Philippot observe ces manifestations auxquelles il assure « avoir apporté son soutien bien avant que ce soit aussi populaire ». « Ils expriment à la fois un ras-le-bol et une soif d’espérance », estime-t-il tout en notant qu’il « échappe aux syndicats et aux partis traditionnels ».

Or selon lui, en réponse, le gouvernement « affiche beaucoup de mépris. Une part minime des revenus des diverses taxes sur les carburants vont à l’écologie », constate le député européen. "Il n'y a qu'un euro sur six ou sur sept qui va à l'écologie quand on augmente les taxes, le reste ça va dans les caisses de l'État ou dans les banques pour éponger une dette faramineuse" déplore-t-il.

« Je suis pour la baisse immédiate des taxes sur le carburant. » - Florian Philippot, président des Patriotes

Florian Philippot, qui se dit « profondément écologiste », argumente ainsi :  « la vraie justice et la vraie écologie serait de surtaxer les grands groupes pétroliers et gaziers » avant de faire cette autre proposition :  « Si on arrêtait les grands traités commerciaux avec des pays lointains comme l’Argentine », poursuit le président des Patriotes, « il y aurait moins de cargos sur nos mers et donc moins de pollution ». 

« L’apocalypse [post-Brexit] qu’on nous dépeint n’est pas là » - Florian Philippot, président des Patriotes

Celui qui espère « sortir de l’Union européenne (UE) pour s’en sortir », selon le titre de son livre, voit d’un bon œil le Brexit et minimise la vague de démissions au sein du gouvernement à la suite de l’accord avec l’UE. « Qu’il y ait des soubresauts politique au Royaume-Uni, c’est normal, c’est la démocratie », estime Florian Philippot. L’opportunité aussi de louer « les performances » économiques du Royaume-Uni : « Il y a plus de croissance, moins de chômeurs depuis l’annonce du Brexit, et l’immigration depuis l’Europe de l’est a été divisée par trois ». 

  • Florian Philippot dédicace son livre Frexit, Sortir de l’Union européenne pour s’en sortir (Editions L'artilleur), ce samedi de 11h à 12h30, au bar « Le Verseau », 7 boulevard des Diables bleus à Grenoble.
  - Aucun(e)
- Éitions L'artilleur