Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Florian Philippot: "Je continuerai à m'investir en Moselle, je reste fidèle à Forbach"

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Florian Philippot, candidat plusieurs fois à Forbach, assure qu'il continuera à s'investir politiquement en Moselle. L'ex n°2 du FN, député européen et conseiller régional Grand Est, appelle des électeurs à la fois de gauche et de droite à rejoindre le mouvement qu'il a créé, "Les Patriotes".

Florian Philippot à Forbach en mai 2017 pendant la campagne des législatives
Florian Philippot à Forbach en mai 2017 pendant la campagne des législatives © Maxppp - Philippe Riedinger

Moselle, France

Un peu plus de deux semaines après avoir claqué la porte du Front national, Florian Philippot était l'invité de France Bleu Lorraine ce mardi matin. L'ex n°2 du FN, plusieurs fois candidats en Moselle-Est, a quitté brutalement le parti le 21 septembre, en désaccord avec Marine Le Pen sur la ligne stratégique à suivre après l'élection présidentielle. Député européen et conseiller régional Grand Est, il préside désormais le mouvement qu'il a créé Les Patriotes.

"Je vais continuer à m'investir en Moselle, je reste fidèle à Forbach", assure Florian Philippot qui remercie les militants frontistes qui l'ont rejoint et "ceux qui vont nous rejoindre". Il reste malgré tout minoritaire au sein du conseil régional Grand Est avec 11 élus contre 35 frontistes. Marine Le Pen a qualifié le mouvement Les Patriotes de "club de potes", mais Florian Philippot préfère esquiver : "Je me situe au-dessus des attaques personnelles".

Je ne suis pas sectaire, j'appelle les patriotes de gauche et de droite à me rejoindre"

Sur son positionnement politique, Florian Philippot estime que "le FN prend la direction d'un retour en arrière" et appelle "les patriotes de gauche et de droite" à le rejoindre. "Je ne suis pas sectaire, précise-t-il, je soutiens la manifestation des fonctionnaires ce mardi". Florian Philippot milite toujours pour la sortie de l'Euro: "Nous devons le faire avec méthode et détermination parce que la situation actuelle nous appauvrit".

Florian Philippot invité de France Bleu Lorraine avec Cécile Soulé

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu