Politique

Florian Philippot pas très bien accueilli à Arry, près de Metz

Par Valentine Joubin, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu jeudi 29 octobre 2015 à 19:55

Florian Philippot en campagne pour les régionales à Arry.
Florian Philippot en campagne pour les régionales à Arry. - Valentine Joubin

Florian Philippot était ce jeudi à Arry, au sud de Metz, trois jours après l'arrivée de 50 migrants soudanais. La tête de liste Front national aux régionales dans le grand Est venait réclamer un référendum. Il a été vivement interpellé par des habitants.

Il s'attendait sans doute à un accueil plus chaleureux.  Florian Philippot  était ce jeudi à Arry, au sud de Metz, trois jours après l'arrivée de 50 migrants soudanais en provenance de Calais. Le tête de liste Front national aux régionales dans le grand Est est venu réclamer un référendum. Selon lui, les habitants auraient dû être consultés au préalable. Une dizaine d'habitants l'attendaient dont certains l'ont vivement interpellé.

"Vous voulez quoi? Des incidents pour pouvoir dire on avait raison?"

"Semer la panique et la haine c'est honteux!", Loïc un habitant d'Arry.

Une partie des élus de l'opposition avait déjà demandé à ce que la population soit consultée. Le maire avait organisé une réunion publique ce lundi pour calmer les esprits. Florian Philippot a ainsi été accusé de venir envenimer la situation. "Ce n'est pas en attisant, en remuant, en venant dans le village, etc, que vous allez aider pour que cela se passe au mieux.", lui a lancé une habitante. Le député européen frontiste a également été accusé de propagande mensongère. Loïc, un jeune professeur d'histoire-géographie du village a trouvé dans sa boite aux lettres un tract évoquant l'arrivée de "centaines de migrants".