Politique

FN | Jean-Marie Le Pen : "J'irai me défendre"

Par Thibaut Lehut, France Bleu jeudi 9 avril 2015 à 20:35 Mis à jour le vendredi 10 avril 2015 à 8:07

Jean-Marie Le Pen lors d'une conférence de presse en mars 2015.
Jean-Marie Le Pen lors d'une conférence de presse en mars 2015. © Maxppp

Le président d'honneur du FN Jean-Marie Le Pen a annoncé vendredi sur RTL qu'il "ira(it) se défendre" devant les instances du Front national, où il est convoqué en instance disciplinaire par sa fille. Il accuse Marine Le Pen de "dynamiter sa propre formation".

Jean-Marie Le Pen a répondu vendredi matin sur RTL à sa convocation devant le bureau exécutif du Front national. Une contre-attaque visant directement sa file Marine Le Pen, présidente du parti. 

"J'irai me défendre"

Loin d'être déstabilisé par cette procédure disciplinaire, celui qui est encore pour le moment président d'honneur du FN a l'intention de se défendre devant cette instance, et même  de "probablement attaquer"

 Il a aussi accusé Marine Le Pen de "dynamiter sa propre formation" et a estimé qu'avec la prise de distance qu'elle a effectuée par rapport à lui, la présidente du FN était "en train de se soumettre au système" .

L'interview  à Rivarol, celle de trop

La présidente du FN Marine Le Pen a annoncé jeudi sur TF1 la convocation de son père Jean-Marie Le Pen "devant le bureau exécutif" du Front national "siégeant en sa qualité de structure disciplinaire" .  Interrogée sur la teneur de l'entretien récent que le président d'honneur du parti a accordé à l'hebdomadaire d'extrême-droite Rivarol, qu'elle a qualifié de "torchon" , Marine Le Pen a demandé a demandé à son père de "faire preuve de sagesse, de tirer les conséquences du trouble qu'il a lui-même créé et peut-être arrêter ses responsabilités politiques" .

Dans cette interview, Jean-Marie Le Pen s'en prenait au "torrent de l'immigration" , souhaitait que la France s'entende avec la Russie pour sauver "le monde blanc" , et rappelait qu'il n'avait jamais considéré le maréchal Pétain "comme un traître" .

Marine Le Pen a aussi réaffirmé qu'elle s'opposerait à une candidature de Jean-Marie Le Pen lors des élections régionales de la fin de l'année . L'ancien président du parti souhaitait en effet prendre la tête de la liste FN dans la région Paca.> LIRE AUSSI : Marine Le Pen s'oppose à la candidature de son père en Paca **