Politique

FN : Marine Le Pen lance la campagne des municipales à Forbach

Par Cyril Destracque, France Bleu Lorraine Nord jeudi 27 juin 2013 à 6:00

Marine Le Pen à Forbach aux côtes de Florian Philippot et Thierry Gourlot
Marine Le Pen à Forbach aux côtes de Florian Philippot et Thierry Gourlot © Radio France - Amélie Bonté

La patronne du Front National est venu mercredi inaugurer la permanence électorale de Florian Philippot, le vice-président du parti d'extrême droite. Il sera candidat aux municipales à Forbach en mars 2014.

Le cinéma le Paris était plein comme un oeuf pour accueillir Marine le Pen mercredi soir. Devant plus de 200 personnes, la présidente du Front National a lancé la campagne de son vice-président Florian Philippot, qui sera candidat aux municipales à Forbach en mars 2014. Juste avant cette réunion, elle avait inauguré la permanence électorale du vice-président, installée dans un bâtiment très ordinaire de la rue Sainte-Croix, en plein centre de Forbach. "Le bassin houiller a des points communs avec ma terre d'élection, le Pas-de-Calais" , a expliqué Marine Le Pen au cours d'une conférence de presse. "Je me sens ici comme un poisson dans l'eau" , a-t-elle ajouté. La présidente du Front National s'est projeté après l'échéance électorale du printemps 2014 en imaginant la mise en place de groupes de travail communs entre élus du Pas de Calais et élus du bassin houiller. "On a les mêmes perspectives, les mêmes problèmes à régler, peut-être les mêmes ouvertures à envisager" dit-elle. Et Marine Le Pen d'envisager une réflexion sur l'exploitation du gaz de houille qui pourrait "apporter un regain économique à ses régions jumelles."

 

FN / SON marine à forbach

Le maire socialiste de Forbach, Laurent Kalinowski, n'a pas souhaité commenter cette visite et la déclaration officielle de candidature de son futur rival, préférant garder ses arguments pour le "temps de la campagne" . A droite, le candidat UMP Alexandre Cassaro a indiqué, lui, qu'il était d'accord avec le constat de Florian Philippot sur le déclin du bassin houiller mais pas sur les remèdes. 

 

En Moselle, pour les municipales, le FN a investi 15 candidats dans les 15 principales villes et espère ne pas sortir bredouille du scrutin de mars prochain.