Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

FN : Steeve Briois et David Rachline visés par une information judiciaire pour propos haineux contre le maire de Sevran

-
Par , , France Bleu Paris
Sevran, France

Le mois dernier, le parquet de Bobigny a décidé d'ouvrir une information judiciaire après des insultes diffusées sur Facebook à l'encontre du maire UDE de Sevran, Stéphane Gatignon.

Steeve Briois, président du FN par intérim, visé par une information judiciaire du parquet de Bobigny
Steeve Briois, président du FN par intérim, visé par une information judiciaire du parquet de Bobigny © Maxppp - Vincent Isore

Tout est parti d'une émission diffusée sur M6 fin septembre dernier. Une émission polémique, intitulée "Dossier Tabou" et présentée par Bernard de la Villardière, sur le thème de l'Islam en Seine-Saint-Denis. A la suite de cette diffusion, des dizaines de messages haineux ont été postés, sur les pages Facebook de Steeve Briois, aujourd'hui président du FN par intérim et David Rachline, respectivement maires frontistes d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) et de Fréjus (Var). De nombreux commentaires n'avaient pas été modérés, mais simplement laissés tels quels.

"Le Front National, c'est une certaine vision de l'action politique"

Le maire de Sevran, Stéphane Gatignon, avait donc porté plainte en octobre. Le mois dernier, une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Bobigny. Pour l'élu, " il y a des choses qui sont extrêmement graves : "à l'échafaud", par exemple, ou " une bastos pour le maire". Il y a des choses qui sont inacceptables et qui doivent être réprimandées. Le Front National, c'est une certaine vision de l'action politique. Ils incitent à la haine. C'est une vision à la fois dure et qui oppose les gens".

Le maire de Sevran rappelle, dans cet entre-deux tours de la présidentielle qu'il est important selon lui de ne pas mettre sur le même plan Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

Le maire de Sevran réagit après l'ouverture d'une information judiciaire

Choix de la station

À venir dansDanssecondess