Politique

Fondation pour l'Islam : Jean-Pierre Chevènement provoque la colère d'élus de Seine-Saint-Denis

Par Rémi Brancato, France Bleu Paris Région lundi 29 août 2016 à 18:22

Jean-Pierre Chevènement, le 14 aout 2016, à Paris
Jean-Pierre Chevènement, le 14 aout 2016, à Paris © Maxppp - Yann Foreix

Après ses propos sur France Inter ce lundi, plusieurs élus de gauche de Seine-Saint-Denis ont appelé le gouvernement à ne pas nommer Jean-Pierre Chevènement à la tête de la Fondation pour l'Islam de France. Le député PS Mathieu Hanotin dénonce notamment des "propos racistes" et lance une pétition.

Ce lundi matin, l'interview de Jean-Pierre Chevènement sur France Inter n'est pas passée inaperçue. Alors qu'il répond aux auditeurs, il assure d'abord qu'à Saint-Denis "80% des enfants a l'école primaire ne maîtrisent pas le français" avant d'ajouter : "il y a à Saint-Denis, par exemple, 135 nationalités, mais il y en a une qui a quasiment disparu", sous entendant, la nationalité française (voir la vidéo ci- dessous, à partir de 9'20").

Un "dérapage raciste" pour Stéphane Troussel, le président socialiste du conseil départemental de Seine-Saint-Denis, qui dénonce une "confusion entre les notions de nationalité et de citoyenneté" et qui ajoute : "on n'a pas besoin d'être blanc et européen pour être Français, M. Chevènement". Stéphane Troussel demande donc au président François Hollande et au gouvernement de renoncer à nommer Jean-Pierre Chevènement à la tête de la Fondation pour l'Islam de France.

Une pétition pour s'opposer à la nomination de Jean-Pierre Chevènement

Un même appel relayé par Mathieu Hanotin, député PS de Saint-Denis. "Au delà du caractère mensonger de ces propos, c'est ce qu'ils sous-tendent, quand on écoute la démonstration de M. Chevènement, ce qu'il nous explique c'est que ce qui a disparu à Saint-Denis, ce sont les blancs" s'insurge-t-il. Pour lui "cette réthorique est absolument insupportable" et ces déclarations "viennent après tout un nombre de propos (...) avec une connotation très paternaliste qui n'est pas sans rappeler l'esprit de la France coloniale  à propos de nos concitoyens musulmans sur leur manière de s'habiller et sur leur nécessaire discrétion, c'est proprement scandaleux, il faut arrêter cette farce".

Les propos de Jean-Pierre Chevènement "insupportables" pour Mathieu Hanotin

Le député a donc lancé une pétition sur Internet pour demander "à François Hollande, de renoncer à cette très mauvaise idée qui est de nommer Jean-Pierre Chevènement à la tête de cette Fondation pour l'Islam". Le communiste Stéphane Peu, candidat aux législatives sur la circonscription et adjoint au maire de Saint-Denis a lui aussi dénoncé dans un communiqué des propos jugés "racistes" et estiment également que l'ancien ministre est "disqualifié" pour diriger cette future Fondation.

Partager sur :