Infos

Forbach échappe au FN, Laurent Kalinowski (PS) est réélu

Par Aymeric Robert, France Bleu Lorraine Nord lundi 31 mars 2014 à 0:33

Laurent Kalinowski (PS), réélu maire de Forbach devant le FN Florian Philippot.

Le vice-président du Front national, Florian Philippot, échoue dans sa quête de Forbach. Avec 47,73% des suffrages, c'est le maire PS sortant, Laurent Kalinowski qui arrive en tête devant le FN (35,17%), Eric Diligent (divers droite, 11,87%) et le candidat de l'UMP, Alexandre Cassaro (5,22%).

"Ce qui a fonctionné, c'est le rassemblement citoyen, le rassemblement d’un territoire, s'enthousiasme Laurent Kalinowski le maire sortant de Forbach réélu. Nous ne serons pas stigmatisés si on dit qu’on vient de Forbach."

Le combat du maire socialiste n'était pas gagné. Au premier tour, son adversaire d'extrême droite, Florian Philippot, était arrivé en tête avec 35,74% des voix. Jusqu'au bout, les partisans du FN ont cru à la victoire de leur poulain, vice-président du Front national. Au final, le frontiste ne réunit que 35,17% des suffrages. Ce qui le place en deuxième position de cette quadrangulaire devant Eric Diligent (divers droite, 11,87%) et le candidat de l'UMP, Alexandre Cassaro (5,22%).

Florian Philippot, vice-président du Front national - Forbach - Maxppp
Florian Philippot, vice-président du Front national - Forbach © Maxppp
"C’était notre première candidature aux municipales. Ce n’était pas une ville facile , explique, déçu, Florian Philippot. Je n’étais pas de la région à la base et c’était certainement un handicap. Mais nous avons réussi à ramener à l’UMP à 5 %. L’UMPS a fait ici des meetings communs, il faut le savoir (...). J’ai porté plainte devant le commissariat, il y a des choses louches à Forbach qu’il va falloir creuser (...). Oui, je siégerai dans l’opposition, parce que c’est notre grande entrée et parce que l’UMP n’existe plus. C’est un champ de ruines ce parti qui a choisi de s’allier au PS."

Alexandre Cassaro, le candidat UMP se réjouit en dépit d'un score calamiteux : "Je suis très content parce que l'avenir de Forbach est assuré. La chute du vice-président du Front national est notre victoire."

Partager sur :