Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange

Franck Biasotto exclu de LREM ? "Vous êtes plus renseignés que moi", répond l'intéressé

-
Par , France Bleu Occitanie

VIDÉO - À l'occasion du deuxième débat sur les élections municipales à Toulouse ce vendredi, le candidat dissident Franck Biasotto était l'invité de France Bleu Occitanie ce matin. Il assure ne pas avoir été averti de son exclusion par La République en marche qui soutient le maire sortant.

Franck Biasotto sur France Bleu Occitanie
Franck Biasotto sur France Bleu Occitanie © Radio France - JMM

Franck Biasotto était l'invité de France Bleu Occitanie ce vendredi matin. L'adjoint au maire sortant, soutenu par le Modem, assure ne pas avoir reçu la notification d'exclusion de son parti. Le dissident, jusque là adhérent à La République en marche, n'a pas reçu le soutien de son parti. C'est Jean-Luc Moudenc, maire Les Républicains sortant, qui a reçu le soutien du parti présidentiel.

"Je n'ai aucune réponse, aucun retour des instances nationales" — Franck Biasotto

La direction nationale de LREM confirme à France Bleu avoir exclu Franck Biasotto. Le principal intéressé assure ne pas en avoir été averti : "Officiellement je n'en sais rien, les instances locales l'ont demandé aux instances nationales, je n'ai aucun retour". 

Ses principales propositions

  • Le non-cumul des mandats : S'il est élu maire de Toulouse, Franck Biasotto assure qu'il ne sera pas président de la Métropole comme le maire sortant. Le candidat dissident prône aussi davantage de démocratie participative.
  • La 3e ligne de métro jusqu'à l'aéroport : Franck Biasotto est pour la 3e ligne de métro lancée par l'actuelle majorité mais il veut en revoir le tracé : "Je pense que l'attractivité toulousaine passe par des mobilités plus fortes donc nous sommes favorables à la 3e ligne à condition qu'on desserve l'aéroport".
  • Gratuité des transports en commun pour les seniors : "Toute personne senior ayant des revenus inférieurs au SMIC net pourra bénéficier de la gratuité des transports" explique Franck Biasotto. "Une vraie mesure sociale et politique", ajoute le candidat.
  • Une police municipale dans les quartiers : Le candidat centriste propose une police municipale des quartiers, des îlotiers plus que des patrouilles motorisées.

Ce vendredi, entre 18h et 19h30, cinq des huit candidats déclarés à Toulouse vont débattre sur France Bleu Occitanie. Rendez-vous au Novotel de la place Wilson.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess